Discipline : Verratti (PSG), Moukoudi (ASSE) et Kamara (OM) suspendus un match

OM : la raison pour laquelle Rudi Garcia a puni Boubacar Kamara

Pour accumulation de cartons, Marco Verratti (PSG), Harold Moukoudi (ASSE) et Boubacar Kamara (OM) seront suspendus la semaine prochaine.

Une fois n’est pas coutume, la commission de discipline n’a pas eu à se prononcer sur un cas extrême. Du coup, les verdicts qu’elle a rendus étaient attendus. L’horaire où elle l’a fait, en revanche, est un peu particulier puisqu’elle délibère généralement plus tard. Mais ces messieurs avaient certainement rendez-vous au Parc des Princes…

EXCLUSIONS

LIGUE 1 CONFORAMA

Ruben AGUILAR (AS Monaco)
Boubacar KAMARA (Olympique de Marseille)
Pedro MENDES (Montpellier Hérault SC)
Harold MOUKOUDI (AS Saint-Etienne)
Marco VERRATTI (Paris Saint-Germain)

 

DOMINO’S LIGUE 2

Deux matchs de suspension dont un match avec sursis

Maxime ETUIN (FC Lorient)

Un match de suspension

Alexis GONCALVES PEREIRA (Berrichonne de Châteauroux)
Pape Alassane GUEYE (Havre AC)
Dorian LEVEQUE (Le Mans FC)
Mohammed RABIU (Paris FC)

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Domino’s Ligue 2, Coupe de la Ligue BKT, Coupe de France) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir de mardi 24 septembre 2019 à 0h00

Laurent ABERGEL (FC Lorient)
Joris CHOUGRANI (Rodez Aveyron Football)
Sekou CONDE (Berrichonne de Châteauroux)
Valentin JACOB (Chamois Niortais FC)
Julien LOPEZ (Paris FC)

7ème journée : AC Ajaccio – US Orléans du 13 septembre 2019

Exclusion de M. Guillaume LOTITO, médecin de service de l’AC Ajaccio

Cinq matchs de suspension dont deux matchs avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. La sanction prend effet le mardi 24 septembre 2019 à 0h00.

————–

POLICE DES TERRAINS

Propos insultants 

 

LIGUE 1 CONFORAMA

 

3ème journée : Stade Brestois 29 – Stade de Reims du 24 août 2019

Comportement des supporters du Stade Brestois 29 : propos insultants

Rappel à l’ordre pour le Stade Brestois 29.

 

3ème journée : SCO Angers – FC Metz du 24 août 2019

Comportement des supporters du SCO Angers : banderole insultante

Compte tenu des mesures prises par le club ayant conduit à l’identification des supporters à l’origine du déploiement de cette banderole, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

4ème journée : Toulouse FC – Amiens SC du 31 août 2019

Comportement des supporters du Toulouse FC : propos insultants

Rappel à l’ordre pour le Toulouse FC.

 

4ème journée : Toulouse FC – Amiens SC du 31 août 2019

Comportement des supporters du Amiens SC : propos insultants

Rappel à l’ordre pour l’Amiens SC.

 

—————

Usage d’engins pyrotechniques et jets d’objets

 

LIGUE 1 CONFORAMA

 

3ème journée : Amiens SC – FC Nantes du 24 août 2019

Comportement des supporters du FC Nantes : usage d’engins pyrotechniques et banderole insultante

6.000€ d’amende pour le FC Nantes.

 

3ème journée : Stade Brestois 29 – Stade de Reims du 24 août 2019

Comportement des supporters du Stade Brestois 29 : usage d’engins pyrotechniques

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

4ème journée : FC Metz – Paris Saint-Germain du 30 août 2019

Comportement des supporters du FC Metz : usage d’engins pyrotechniques et jets d’objets

15.000€ d’amende dont 10.000€ d’amende avec sursis pour le FC Metz.

—————

DOMINO’S LIGUE 2

 

5ème journée : ESTAC Troyes – RC Lens du 24 août 2019

Comportement des supporters du RC Lens : usage d’engin pyrotechnique

1.000€ d’amende pour le RC Lens.

Roland Romeyer : « J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff »

Roland Romeyer : « J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff »

Roland Romeyer s’est exprimé sur le début de saison des Verts et le mercato stéphanois. S’il accorde sa confiance à Ghislain Printant, il rappelle toutefois que les investissements effectués cette saison sont sans précédent…

Je trouve qu’il est prématuré de faire un bilan après cinq journées. Nous allons disputer un véritable marathon. La saison dernière, à la même époque, on avait seulement un point de plus. Cela ne nous a pas empêchés de finir quatrième avec 66 points. Je ne suis pas inquiet. À Marseille, déjà, j’ai vu une équipe en progrès. Et dimanche, contre Toulouse, malgré deux buts sur des erreurs individuelles, les joueurs n’ont jamais renoncé. Ce sont des gros points positifs. On ne peut pas, non plus, évoquer ces deux rencontres sans parler du VAR. La saison dernière, à la suite de plusieurs décisions incompréhensibles, j’avais déjà interpellé Pascal Garibian (directeur national de l’arbitrage, NDLR). Je ne veux pas accabler les arbitres mais Amavi (OM) commet une faute inexcusable sur Palencia. Il n’y a pas de carton rouge, ça fait mal au ventre. Il n’y a pas non plus penalty pour nous contre Toulouse alors pourtant qu’il y a une faute sur Cabaye. Dimanche, on a encore vu tous les dysfonctionnements et toutes les limites du VAR. Tous ces arrêts cassent le rythme de la partie. Cela dénature le football.

Je ne veux pas m’immiscer dans le sportif. Ce n’est pas mon rôle. David (Wantier), Ghislain (Printant) et son staff font les choix sportifs. Moi, je valide les opérations sur le plan financier. On a pris des risques. On a mis tout ce que l’on pouvait pour bâtir le groupe le plus compétitif possible. Celui-ci a été profondément renouvelé. Il est important et de qualité. Les postes sont doublés. Il s’agit pour moi du meilleur effectif que l’on ait eu depuis que je suis arrivé en 2004. Il faut maintenant apprendre aux joueurs à travailler ensemble. Mais je suis confiant. J’ai discuté avec les cadres, ils sont tous optimistes. 109 millions d’euros de dépenses, c’est historique. On a élaboré un budget ambitieux. Depuis 2015, il est en augmentation de près de 40 %. La masse salariale, par exemple, a, elle, augmenté de plus de 40 %. On a fait des efforts. Les enjeux sportifs et financiers sont importants. C’est lourd.

Ghislain Printant fragilisé ? Pas du tout. On s’est encore vu ce matin (mardi). Comme les joueurs, il est frustré par les deux derniers résultats. J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff.

On va jouer les quatre compétitions à fond. L’ADN du club c’est de pouvoir disputer une coupe d’Europe chaque saison. Il faut tout faire pour y arriver. Mais cette saison, huit ou neuf équipes peuvent jouer le top 5. Paris, Lyon… Monaco va revenir, l’OM sera dans la course. Nice et Rennes se sont bien renforcés. Il va y avoir une grosse concurrence.

Roland Romeyer – Source : Le Progrès

Crédit photo : Icon Sport

Lire la suite ...





Un PASS pour trois matches de gala  !

Un PASS pour trois matches de gala  !

À partir de ce mardi 17 septembre (9h), un PASS Ultimate incluant les trois matches de gala – Lyon, Paris et Marseille – est mis en vente pour le grand public.

Calendrier des ventes

> La vente des PASS Ultimate est dorénavant ouverte au grand public depuis ce mardi 17 septembre (9h).

Tarifs du PASS (incluant les trois matches)

CATÉGORIES

Tous publics

Étudiants / chômeurs

– 16 ans

-10 ans

PMR / Accompagnateurs

 Carré Légende

210 € 

189 € 

168 € 

126 €

42 € sur les emplacements PMR proposés

Tribune Henri-Point Centrale

155 €

139 € 

124 € 

93 €
Tribune Henri-Point Latérale 1

125 € 

112 € 

100 € 

75 €
Tribune Henri-Point Latérale 2

105 €

94 € 

84 € 

63 €
V34 Aura

80 € 

72 € 

64 € 

48 €
 Kop Sud

50 € 

45 € 

40 € 

30 €

Proposé uniquement au guichet

Points de vente

> au service Billetterie du stade Geoffroy-Guichard, du lundi au vendredi de 9h à 18h.

> à la Boutique des Verts, à côté du stade Geoffroy-Guichard, le samedi de 10h à 19h.

> sur le site de vente en ligne

billetterie.asse.fr

> sur l’application officielle.

Calendrier des matches

Dimanche 6 octobre : ASSE – Lyon (21h)
Dimanche 15 décembre : ASSE – Paris (21h)
Mercredi 5 février : ASSE – Marseille*

* sous réserve de modification par la LFP

ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Saint-Etienne a été lésé par l’arbitrage »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Forcus sur le nouveau nul de l’ASSE face au Toulouse FC (2-2).

« Avant de parler de la prestation des Verts face au Toulouse FC (2-2), je voulais m’attarder sur l’arbitrage. Pour moi, Saint-Etienne a été lésé par l’arbitrage. Cela fait deux fois en deux matches. Sur cette rencontre, l’ASSE s’est retrouvée prise au dépourvu par l’hyperréalisme toulousain. En étant menée de deux buts, l’équipe de Ghislain Printant est revenue au score, poussée par un public en folie. Les Verts auraient pu s’imposer. Maintenant quand un arbitre ne souhaite pas que vous gagnez et n’est pas dans la justice, c’est difficile… On a beau faire appel à un outil vidéo, celui-ci se retrouve de plus en plus défaillant. Notamment du fait des gens dans le bus qui sont payés pour regarder des images.

Je trouve bizarre que toutes les personnes dans leur canapé ont le même avis mais que celle qui est payée pour avoir un avis tranché a une vision différente… Comme par hasard, c’est deux fois le même homme. Monsieur Millot était dans le car sur ASSE – Toulouse. Il était à Marseille et avait déjà lésé les Stéphanois d’une exclusion et d’un penalty. Cela commence à faire beaucoup. Avant de disserter sur la qualité de l’ASSE et les éventuelles erreurs tactiques de l’entraîneur, il faut aussi stigmatiser la faiblesse de l’arbitrage français. En ce qui concerne Sain-Etienne, ça a été très pénalisant. Comme ce fut le cas pour Rennes et dans une moindre mesure pour le PSG. Mais sur ce match, je dirais avant tout que l’ASSE a été volée de deux points.

« A Angers, les Verts seront en danger »

Le plus embêtant, c’est que Sainté fait du surplace au classement. Quand on joue contre Toulouse à domicile, il faut absolument gagner. Cela n’a pas été le cas. Au niveau comptable, les Verts sont décrochés. Cette équipe a une grosse qualité individuelle. Il n’y a qu’à voir les buts que met Romain Hamouma depuis le début de saison. Mais c’est encore une équipe qui réagit plus qu’elle n’agit. Et pour moi, il y a l’énigme Robert Béric. Quand on joue à domicile face à un bloc bas comme Toulouse, qu’on sait que le Slovène marque tous ses buts dans le Chaudron et qu’on a un Wahbi Khazri au fond du trou, je ne comprends pas qu’on laisse Beric sur le banc. C’est vraiment un mystère qui m’échappe…

Ce match du Téfécé est une leçon pour l’avenir. Maintenant il ne faut plus laisser trop de points en route. Cela commence à faire beaucoup… Dimanche, l’ASSE ira à Angers. Je crains qu’elle ne se fasse secouer. Le stade Raymond-Kopa n’est pas forcément le meilleur endroit pour se relancer. Les Verts sont en danger. J’espère qu’ils sauront positiver et se diront que, mentalement, ils ont su réagir à 0-2. Collectivement, il faudrait que cette équipe soit plus sûr de sa force. Je crains qu’on se dirige vers une saison contradictoire pour l’ASSE : la meilleur au niveau du recrutement mais la pire au niveau du classement…

« Boudebouz à Sainté, c’était un pari. Pour l’instant, l’ASSE le perd mais… »

Pour finir, un mot sur Ryad Boudebouz qui est très critiqué et loin de son meilleur niveau. On a tendance à oublier qu’il revient d’une saison difficile, d’un championnat difficile. Physiquement et techniquement, ce n’est pas encore ça mais on sait qu’il s’agit d’un joueur de qualité. Et puis, de toute façon, Boudebouz à Sainté, c’était un pari. Pas un pari sur l’avenir mais bel et bien sur le présent. Parfois on gagne ce genre de pari, parfois on le perd. Pour l’instant, on le perd mais rien ne dit qu’il ne fera pas comme Rémy Cabella.

Rappelez-vous l’an passé, Cabella était resté un moment sans marquer de buts mais il avait su scorer dans les moments importants pour propulser l’ASSE en Coupe d’Europe. Chaque joueur a un pic de forme différent. Boudebouz reste un joueur intéressant. Ça m’embête un peu qu’on pointe les critiques sur lui et qu’on en fasse la plaque tournante de l’équipe alors que Saint-Etienne dispose d’un effectif pléthorique en qualité et en quantité.. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Les infos du jour : les Verts aussi n’en peuvent plus du VAR !

Les infos du jour : les Verts aussi n'en peuvent plus du VAR !

Si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du jour, But Football Club récapitule pour vous les informations importantes de ce lundi 16 septembre.

La grosse info : Le PSG, l’OL et le LOSC se tournent vers la Ligue des champions, les Verts enragent contre l’arbitrage

Comme les Rennais après leur match nul à Brest (0-0), les Verts, tenus en échec par Toulouse (2-2) dimanche, se plaignent de l’arbitrage, rejoints par Pierre Ménès. Du côté du PSG, de l’OL et du LOSC, l’heure est à l’entrée en lice en Ligue des champions.

ASSE – Toulouse FC (2-2) : les Verts enragent contre l’arbitrage

ASSE – Toulouse FC (2-2) : Pierre Ménès accable l’arbitre et tacle deux Verts

ASSE : sa première dans le Chaudron, le début de saison des Verts…Yohan Cabaye s’est confié

ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Printant tâtonne et les Verts ne décollent toujours pas»

Brest – Stade Rennais (0-0) : le SRFC a écrit à la Ligue, il demande réparation

Mais aussi…

PSG : les Ultras ont fait plier la direction pour Neymar !

PSG – Real Madrid : Cavani est forfait

OL – Ligue des Champions : les supporters du Zénith en nombre à Lyon

OL : Denayer confirme son retour contre le Zénith

LOSC – Mercato : une nouvelle saignée planifiée cet hiver ?

LOSC – Ligue des Champions : l’Ajax Amsterdam devrait être amoindri

FC Barcelone : Lionel Messi est officiellement de retour !

OM : Villas-Boas valide son Mercato et fixe le premier objectif de la saison

OM : Villas-Boas désigne ses 4 maillons forts et a un mot pour Rongier

Girondins : Éric Bédouet vient renforcer le staff de Paulo Sousa

RC Lens : le Mercato des Sang et Or déroute même ses adversaires

ASSE, FC Nantes, LOSC, OM, PSG, OL, Girondins, Strasbourg : ils sont dans l’équipe type

ASSE, FC Nantes, LOSC, OM, PSG, OL, Girondins, Strasbourg : ils sont dans l’équipe type

Ce lundi, il est déjà l’heure de se pencher sur l’équipe type imaginée par le quotidien L’Équipe pour la 7e journée de Ligue 1 disputée ce week-end.

Keylor Navas et Neymar n’ont eu besoin que d’un seul match pour faire leur apparition dans l’équipe type. L’attaquant brésilien a notamment résisté à tout contre le RC Strasbourg pour offrir la victoire au PSG d’un geste acrobatique génial (1-0). Côté alsacien, Mohamed Simakan a été excellent (3 tacles, record du match) mais il se rappellera que le but parisien vient de son côté.

En défense, Andrei Girotto a été désigné homme du match entre le FC Nantes et le Stade de Reims dimanche à la Beaujoire (1-0). Le Brésilien a notamment bloqué trois tirs adverses ! A ses côtés, Laurent Koscielny poursuit son sans-faute depuis son arrivée aux Girondins de Bordeaux après avoir été redoutable face au FC Metz (2-0).

Au milieu, les Lillois Luiz Araujo et Benjamin André ont chacun dans leur style été décisifs devant le SCO d’Angers, vendredi en ouverture de cette 5e journée de Ligue 1 (2-1). Romain Hamouma l’a aussi été en claquant un doublé avec l’ASSE contre le Téfécé (2-2). Deux buts chacun, c’est aussi les performances remarquées de l’attaquant de l’OL Moussa Dembélé à Amiens (2-2), et de celui de l’OM Dario Benedetto à Monaco (4-3).

Bastien Aubert

Des tensions à l’Etrat ?

Des tensions à l’Etrat ?

Dans un article à paraître dans la prochaine édition, Bernard Lions, le correspondant de L’Equipe chargé de l’ASSE, évoque les différentes tensions qui traverseraient actuellement le club.

Romeyer attendrait des résultats rapides

 » Il existe des signes qui ne trompent pas et qui se révèlent chargés de symbole. Roland Romeyer le sait. C’est pourquoi le président du directoire de l’ASSE a décidé de parler à ses joueurs avant la réception de Toulouse. La dernière fois, ce fut lors de la reprise de la saison, début juillet. En intervenant personnellement, il entend insuffler un message de confiance auprès des joueurs, de soutien de tout le club à Ghislain Printant, son entraineur, mais aussi leur faire comprendre que l’heure est grave (pire début de championnat depuis 10 ans). […] Au regard des investissements consentis – avec 105 M€, Printant dispose du plus gros budget de toute l’histoire des Verts – le président du directoire se trouve en droit d’obtenir un retour sur investissement, plus ou moins immédiat. C’est le message que cet ancien chef d’entreprise régional a distillé à ses plus proches collaborateurs.« 

Et de rajouter : « Le voir s’appuyer davantage sur Fabrice Grange, l’entraineur des gardiens, que sur Laurent Huard, qu’il a débauché du PSG le 28 juin pour devenir l’un de ses deux adjoints avec Julien Sablé, passerait mal à l’Etrat ».

Des joueurs mécontents ?

Bernard Lions évoque ensuite ce qu’il appelle les « mauvaises humeurs des joueurs ». Selon lui, « Bouanga a très mal vécu sa relégation sur le banc à Marseille. Beric se serait plaint de ne pas recevoir assez de ballons. A la fin d’une séance, son ami Hamouma aurait eu une vive discussion avec son entraineur. Qui s’est expliqué avec Boudebouz. Vu l’état de tensions, battre Toulouse constituerait la meilleure façon de faire retomber la pression ».

Notons toutefois que beaucoup d’éléments présents ici semblent être conjoncturels et simplement liés aux mauvais résultats en ce début de saison (4 points en 4 matchs).