L’ASSE complice du PSG, Grégory Schneider met le feu !

L’ASSE complice du PSG, Grégory Schneider met le feu !

L’AS Saint-Etienne n’a pas pris par la dessus la jambe son match à Lille, et pour un journaliste de Libération, tout cela est limite honteux. Le LOSC est toujours en tête devant le PSG, mais sa marge est réduite.

Lille avait l’occasion de s’assurer le titre de champion de France dimanche soir, et l’une des conditions était que la formation de Christophe Galtier batte celle de Claude Puel. Mais l’ASSE n’a fait pas le déplacement dans le Nord pour rien, et finalement les Verts sont repartis avec le point du nul, ce qui permet au PSG de revenir à une longueur du LOSC avant la dernière journée de la saison. Un écart qui oblige les joueurs lillois à s’imposer dimanche

ASSE : Rendez-vous décisif pour trois joueurs !

ASSE : Rendez-vous décisif pour trois joueurs !

La fin de saison se profile pour l’AS Saint-Étienne et le club va devoir trancher concernant les joueurs d’expérience qui sont en fin de contrat et notamment Hamouma, Debuchy et Monnet-Paquet.

La vente de l’AS Saint-Étienne étant visiblement lancée, mais pas aussi vite que certains supporters l’espéraient, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo vont devoir faire des choix sportifs pour la saison prochaine. Tout cela en répondant aux exigences de Claude Puel, lequel connaît la feuille de retour confiée par ses dirigeants actuels. Parmi les dossiers que l’entraîneur de l’ASSE va devoir rapidement trancher, il y a celui des footballeurs qui arrivent en fin de contrat et qui souhaitent savoir s’ils recevront une offre de prolongation de la part des Verts,

Puel : « Ils ne vont pas nous demander de faire exprès de perdre »

Puel : « Ils ne vont pas nous demander de faire exprès de perdre »

Dimanche, le LOSC peut, dans certaines circonstances, être sacré champion de France. Un scénario qui ferait plaisir à certains, attachés à Christophe Galtier ou souhaitant ne pas voir le PSG soulever l’Hexagoal. Claude Puel, lui, reste loin de tout ça.

« C’est un petit peu normal (que certains supporters souhaitent à Galtier d’être champion de France). Après ils ne vont pas nous demander de faire exprès de perdre. Ça n’ira pas jusque-là. Si on gagne à Lille et que Lille est champion derrière, ils seront très contents. »

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

100% Verts prépare le match face au LOSC

100% Verts prépare le match face au LOSC

Programme phare de la station pour tous les amoureux des Verts, le traditionnel débriefing du lundi de 18h à 19h revient sur France Bleu Saint Etienne Loire chaque jour de la semaine. Autour de la table ce soir, Kévin Boderau (France Bleu), Faustine Digonnet (Evect) et Olivier Roché (France Bleu), reviennent sur la conférence de presse de Claude Puel et Lucas Gourna avant #LOSCASSE

Au programme aujourd’hui :

Conférence de presse de Claude Puel et Lucas GournaLe point sur l’effectif avant #LOSCASSEPerdre face au LOSC pour offrir le titre à Galtier ? La volonté de beaucoup de supporters ? L’adversaire du week-end, avec Sylvain Charley.

Rendez-vous à 18h pour le début de l’émission. Et comme ce programme ne serait rien sans vous, venez

La déclaration d’amour de Lucas Gourna-Douath aux Verts

La déclaration d’amour de Lucas Gourna-Douath aux Verts

Formé à l’AS Saint-Etienne, où il ne cesse d’impressionner supporters et observateurs pour sa première saison dans l’élite (28 matches joués en Ligue 1), Lucas Gourna-Douath (17 ans) se sent pleinement épanoui dans le Forez. Malgré les convoitises de plusieurs cadors européens, le natif de Villeneuve-Saint-Georges, sous contrat jusqu’au 30 juin 2023 et en passe de prolonger, ne se voit donc pas quitter les Verts de sitôt.

« Le club qui me fait rêver ? Saint-Etienne. Je suis un enfant du club. Ici, tout est réuni pour progresser. J’ai hâte de jouer dans un Geoffroy-Guichard plein et en feu« , a confié

Pour Puel, le LOSC mérite d’aller au bout

Pour Puel, le LOSC mérite d’aller au bout

Si Claude Puel ne compte pas laisser filer la rencontre de dimanche, l’entraîneur et manager des Verts rend hommage dans les colonnes de la Voix du Nord à la saison du LOSC. Pour lui, Lille ferait un beau champion ! 

« C’est délicat de répondre à cette question pour le moment, mais quand je regarde le parcours du LOSC, c’est le plus régulier. C’est l’équipe qui a perdu le moins de match et même lorsqu’elle a été en difficulté, elle a su ne pas perdre, et même gagner des matchs. C’est clairement un parcours de champion et vu tout ce qu’il a montré, le LOSC mérite d’aller au bout. Quand on voit l’effectif, Lille était bâti pour viser une qualification en

« Christophe Galtier, je me demande qui ne l’aime pas au LOSC »

« Christophe Galtier, je me demande qui ne l’aime pas au LOSC »

Pensiez-vous que le LOSC serait, dès le début de saison, capable de jouer le titre ?

Non, pas du tout. Déjà, je pensais qu’on allait faire une bonne saison parce qu’on a gardé beaucoup de joueurs de la saison passée. Avec le COVID, le marché des transferts a été un peu bousculé. On a gardé beaucoup de joueurs et on s’est dit directement qu’on avait déjà un banc phénoménal. Enfin ça, tout le monde l’a remarqué. Mais jamais je ne me suis dit « cette année on joue le titre ». C’est venu petit à petit et moi qui suis un supporter super pessimiste, même encore maintenant j’y crois qu’à moitié parce qu’il suffit de perdre un match et c’est foutu

Dominique Bathenay, retour sur les poteaux carrés

Dominique Bathenay, retour sur les poteaux carrés

Invité de notre partenaire France Bleu Saint-Etienne Loire hier, pour une émission spéciale dédiée au 45e anniversaire de la finale du 12 mai 1976, Dominique Bathenay est revenu sur la légende bâtie autour des fameux poteaux carrés.

« Les poteaux carrés font partie des images de cette finale de 76. On a perdu, c’était de la faute des poteaux carrés. C’est la légende. Mais on a perdu car ils ont marqué un but et pas nous. Je pense qu’on a fait un bon match. J’avais revu le match une fois, on a fait jeu égal avec le Bayern de Munich mais eux aussi ont eu des occasions. Ce n’était pas flagrant non plus qu’on puisse gagner. On aurait pu gagner ce

La finale de 1976 souffle sa 45e bougie

La finale de 1976 souffle sa 45e bougie

Voilà 45 ans que les Verts, accompagnés de 35 000 supporters, ont fait face aux maudits poteaux carrés. Alors que la capitale écossaise s’était vue submergée d’une vague verte, c’est tête baissée que les Stéphanois avaient rejoint le vestiaire au coup de sifflet final.

Si la légende aujourd’hui résonne pour certains à travers les récits de nos pères ou de nos grands-pères, l’évocation de la finale du 12 mai 1976 fait toujours écho dans la mémoire stéphanoise.

Les Verts de Robert Herbin avaient d’abord entamé la Coupe des clubs champions européens par une rencontre face au FC Copenhague. Ils s’étaient alors imposés par deux fois (0-2 et 3-1). Face aux Glasgow Rangers les Stéphanois franchissaient le deuxième tour avec succès. En

📊 #ASSEOM : Les notes de la presse et des internautes

📊 #ASSEOM : Les notes de la presse et des internautes

Etienne Green est l’homme du match. Si les notations sont différentes entre les supporters et la presse, le jeune gardien des Verts fait l’unanimité. Dans le sens inverse, Charles Abi fait également l’unanimité avec une note très basse.

Les supporters se sont montrés bien plus généreux pour noter. Avec une moyenne de 6.7/10 bien loin du 5.2/10 de l’Equipe. 
Evect

Le Progrès

L’Equipe

Green7.577Trauco6.466Kolodziejczak5.365Cissé6.144Debuchy (c)6.154Camara6.955Neyou6.555Bouanga5.566Nordin6.166Khazri6.676Abi3.833Puel6.8-6Moy.6.75.35.2

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !