ASSE – OL : le derby comme juge de paix pour Sylvinho ? 

ASSE - OL : le derby comme juge de paix pour Sylvinho ? 

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas s’agace de la situation mais pourrait prendre son temps avant de prendre une décision pour le duo Juninho – Sylvinho.

L’OL est en crise. La défaite enregistrée contre le FC Nantes samedi au Groupama Stadium (0-1) est venue confirmer que ces Gones-là n’avaient pas grand-chose de cohérent dans les pieds. Cette raison suffira-t-elle à évincer le duo Juninho – Sylvinho, qui a pris la tête du secteur sportif de l’OL au début de l’été ?

L’Équipe, dans son édition du jour, affirme que Jean-Michel Aulas n’a pas attendu ce troisième revers de la saison pour s’interroger sur la fâcheuse situation sportive. Au sein de l’état-major de l’OL, une réflexion autour de l’avenir de Sylvinho était même engagée depuis plusieurs jours. L’hypothèse d’une « erreur de casting » commence même à faire son chemin, au point qu’il serait déjà condamné ? Pas forcément quand on connaît le mode opératoire du président de l’OL.

« Les habitudes de la maison lyonnaise invitent à une certaine prudence. Peu adepte de trancher en cours de saison, Jean-Michel Aulas pourrait prendre son temps avant d’acter une éventuelle décision défavorable à Sylvinho », observe le quotidien sportif. Le déplacement à Leipzig mercredi en Ligue des champions et le derby à Saint-Étienne dimanche en L1 ne semblent pas de nature à forcer une décision dans l’urgence.

Julien Pérez

Les infos du jour : Puel se rapproche de l’ASSE, Neymar et le Barça négocient

Les infos du jour : Puel se rapproche de l'ASSE, Neymar et le Barça négocient

Si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du jour, But Football Club récapitule pour vous les informations importantes de ce vendredi 25 septembre.

La grosse info : Puel parti pour remplacer Printant ?

Alors que la succession de Ghislain Printant à l’ASSE semble plus ouverte que jamais, les négociations avanceraient sérieusement pour Claude Puel selon RMC. Le clan Ruffier a de son côté mis les choses au point.

ASSE – Mercato : la piste Claude Puel se confirme

ASSE : Caïazzo aurait pris la main sur le dossier du coach, un deadline fixée pour Gasset 

ASSE : le clan Ruffier sort du silence et met fin à la polémique ! 

Mais aussi :

PSG : Neymar et le FC Barcelone, un accord à l’amiable est en bonne voie ! 

Alors que l’attaquant du PSG, Neymar, devait se retrouver ce matin au tribunal face au FC Barcelone, il est déjà rentré à Paris… Des négociations seraient en cours même si l’audience aurait bien eu lieu.

FC Barcelone – Mercato : le Barça tient déjà sa priorité de l’été 2020… Et ce n’est pas Neymar ! 

Selon Mundo Deportivo, le FC Barcelone a fait de Fabian Ruiz (milieu de Naples, 23 ans) l’un de ses objectifs de l’été 2020.

LOSC : effectif, Soumaoro, avenir, Nice…ce que Christophe Galtier a dit 

Le LOSC se déplace sur le terrain de l’OGC Nice, demain. Christophe Galtier était à l’instant face aux médias. Ce qu’il faut en retenir.

OM : arbitrage, Dijon, Amavi, Rongier…André Villas-Boas sans aucune retenue 

A deux jours du match contre le Stade Rennais, l’entraîneur de l’OM, André Villas-Boas, était en point-presse. Ce qu’il faut en retenir.

OL – FC Nantes : match à 13 heures 30, les Nantais ne digèrent toujours pas 

L’OL accueille le FC Nantes demain au Groupama Stadium. Match prévu à un horaire inhabituel : 13 heures 30. Et ça ne passe pas du côté des Canaris.

Les infos du jour : ça discute entre Puel et l’ASSE, étrange sanction contre le Barça

Si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du jour, But Football Club récapitule pour vous les informations importantes de ce jeudi 26 septembre.

La grosse info : le siège de Printant vacille de plus en plus

Après la nouvelle défaite de l’ASSE à domicile face à Metz (0-1), le sort de Ghislain Printant semble plus proche que jamais d’être réglé. Claude Puel a d’ailleurs rendez-vous avec les dirigeants stéphanois selon nos informations. Mais d’autres pistes existent pour la révolution qui s’annonce.

ASSE – INFO BUT ! Le club a rendez-vous avec Claude Puel ce jeudi 

ASSE : Romeyer fait face aux supporters en colère, Caïazzo prépare une révolution 

ASSE : Caïazzo ne lâche pas Gasset, Puel envoie son bras droit en repérage 

Mais aussi :

FC Barcelone : la FIFA accusée d’avoir favorisé Lionel Messi à The Best ! 

Alors que l’attribution du trophée The Best à Lionel Messt est soumise à polémique, le FC Barcelone suscite également les railleries pour sa sanction ridicule dans l’affaire Griezmann. 

PSG – Stade de Reims (2-0) : Tuchel plaide coupable mais défend ses coiffeurs 

Mercredi soir, le PSG a été défait, à la surprise générale, dans son Parc des Princes face à Reims (0-2). Face aux médias, Thomas Tuchel a dû se justifier de ses choix.

LOSC – RC Strasbourg (2-0) : turn-over, Osimhen…Galtier affiche plusieurs satisfactions 

A l’issue de LOSC – RC Strasbourg (2-0), Christophe Galtier ne boudait pas son plaisir. Le technicien a aussi salué l’apport de Victor Osimhen.

Stade Brestois – OL (2-2) : Pierre Ménès déjà prêt à poser « les questions qui fâchent » 

Déçu par le visage de l’Olympique Lyonnais en ce début de saison, Pierre Ménès estime qu’il est désormais temps que les Gones se posent les bonnes questions.

FC Nantes – Stade Rennais (1-0) : Stephan ne se cache pas derrière l’arbitrage, Niang s’en veut 

Plutôt que de polémiquer sur l’arbitrage après la défaite face au FC Nantes (0-1), les Rennais préféraient disserter sur leurs manques lors du derby.

Résultats Ligue 1 : le LOSC 3e, les Girondins grappillent, l’ASSE au fond du trou

ASSE : les Verts vont devoir surmonter un handicap terrible à Angers

C’est terminé pour les sept matches ayant débuté à 19h. Battue à domicile par le FC Metz (0-1), l’ASSE est désormais avant-dernière.

Beaucoup de clubs espéraient se relancer ce soir. Si l’Olympique Lyonnais a failli y parvenir vu qu’il a mené deux fois sur la pelouse du Stade Brestois (2-2), son grand rival historique, l’AS Saint-Etienne, est dans une situation plus délicate. On peut même dire qu’elle a touché le fond. Les Verts ont été battus par le FC Metz (0-1) dans le Chaudron. Ils sont désormais avant-derniers et l’avenir de Ghislain Printant s’inscrit de plus en plus en pointillés…

FC Nantes 1-0 Stade Rennais
Amiens SC 1-3 Girondins de Bordeaux
Toulouse FC 0-2 SCO Angers
LOSC 2-0 RC Strasbourg
Montpellier 1-0 Nîmes
Stade Brestois 1-2 OL
ASSE 0-1 FC Metz

R.N.

Résultats Ligue 1 : l’OL tenu en échec, l’ASSE menée à domicile (mi-temps)

C’est la pause sur les sept terrains accueillant des matches de L1 ce soir. Et, surprise, l’ASSE est menée à Geoffroy-Guichard par le FC Metz.

Grosse sensation à Geoffroy-Guichard ! Au fond du trou, les Verts reçoivent l’adversaire idoine pour se relancer, le FC Metz, avant-dernier du classement, un rang en dessous d’eux. Seulement, à la pause, ce sont les Lorrains qui mènent, grâce à un but de Diallo (18e).

A la Beaujoire, Alban Lafont a arrêté un pénalty de Mbaye Niang, permettant aux Canaris de préserver leurs cages dans le derby face au Stade Rennais (0-0). A Brest, l’OL a ouvert le score par Moussa Dembélé à la 28e mais les locaux ont égalisé dans la foulée par Yoann Court.

FC Nantes 0-0 Stade Rennais
Amiens SC 1-2 Girondins de Bordeaux
Toulouse FC 0-0 SCO Angers
LOSC 1-0 RC Strasbourg
Montpellier 1-0 Nîmes
Stade Brestois 1-1 OL
ASSE 0-1 FC Metz

R.N.

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes – Mercato : la L1 bientôt impactée par une réforme des transferts ?

PSG, OM, ASSE, FC Nantes - Mercato : la FIFA songe à une réforme des transferts

Selon le New York Times, la FIFA envisage de limiter l’influence et les commissions des agents et réduire le nombre de prêts. La L1 pourrait être visée par ricochet.

Le mercato pourrait bientôt commencer à subir quelques aménagements drastiques. Selon le New York Times, la FIFA devrait approuver, ce mercredi en comité exécutif, une réforme du marché des transferts visant à « limiter l’influence des plus grands agents et empêcher des clubs comme Chelsea, la Juventus ou Manchester City de stocker leurs talents ».

Pour ce faire, la FIFA envisage de limiter les commissions d’agents (3% s’ils sont payés par le club acheteur et le joueur, 6% s’ils le sont par le club vendeur) et d’interdire à ces mêmes agents d’être rémunérés par les deux parties.

Dans le même temps, l’organe international veut aussi limiter également le nombre de prêts de joueurs de plus de 21 ans, non formés au club, à 8 dès la saison 2021-2022 puis 6 à partir de 2022-2023.

Si les grands clubs cités seront les premiers visés par de telles réformes, cet effet pourrait être domino par la suite puisque les clubs « plus petits » ne pourront plus bénéficier des avantages de joueurs prêtés. Les transferts en L1 pourraient donc être chamboulés. Dès 2020 ?

Julien Pérez

Ghislain, il faut qu’on parle…

Ghislain, il faut qu’on parle…

A la tête de l’ASSE depuis le départ de Jean-Louis Gasset, Ghislain Printant ne parvient toujours pas à convaincre. Il est désormais temps pour lui de faire preuve de lucidité et d’annoncer sa démission avant qu’il ne soit trop tard afin d’éviter que l’ASSE ne revive une saison qui pourrait être catastrophique.

Un point sur les stats

Le technicien stéphanois, en poste depuis le 6 juin 2019, affiche des statistiques déplorables : 3 victoires en 11 matchs (2-1 contre Andrézieux, 4-2 contre Montpellier et 2-1 contre Dijon), 16 buts pour et 18 buts contre, soit un goal average négatif de 2 buts. Ces statistiques, déjà peu fameuses, sont encore plus inquiétantes en enlevant les matchs amicaux.

En effet, en comptant seulement les matchs officiels, cela fait le taux ahurissant de 16.5% de victoire (1 victoire en 6 matchs), 7 buts marqués (1.16 buts par match) et 11 buts encaissés (1.8 buts par match). En aucun match dirigé par Ghislain Printant les Verts n’ont su garder leur cage inviolée, que ce soit dans les matchs amicaux ou officiels !

Les Expected Goals (abrégés en xG ou xGoals), à savoir le nombre de buts que l’équipe aurait pu marquer ou encaisser, selon la distance, la surface (tête, genou, pied, etc) ou l’angle de tir, confirment la réalité du terrain. A chaque tir est attribué un pourcentage de but calculé sur les milliers de tirs tentés depuis les saisons précédentes. Pour en savoir plus sur les Expected Goals, lire l’article rédigé par Les Cahiers du Foot. Ainsi, cette statistique permet de voir si une équipe est chanceuse ou malchanceuse : par exemple, il est inutile de licencier un coach qui accumule de mauvais résultats si ses Expected Goals sont bons, car cela signifie alors qu’un cycle vertueux devrait s’ouvrir lorsque la chance tournera.

Or, pour l’ASSE, ce n’est pas le cas… Depuis le début de la saison, en Ligue 1, les Stéphanois sont à 5.53 Expected Goals pour et ont inscrit 5 buts, ce qui témoigne d’une légère sous-performance. Pour les Expected Goals contre, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû encaisser, ils sont à 7.23 alors que l’équipe a pris 8 buts en L1, ce qui montre une légère surperformance des adversaires.

Si l’on entre dans le détail, les Expected Goals montrent que les Verts ont réalisé un véritable braquage à Dijon (2.15 xGoals contre, 0.92 xGoals pour : Dijon aurait dû inscrire 2 buts et l’ASSE 1, si l’on simplifie) et contre Toulouse (1.93 xGoals contre, 1.07 xGoals pour : l’ASSE aurait dû s’incliner 2-1, si l’on simplifie). A part contre Brest, où l’ASSE a largement dominé le match en termes d’occasions (2.22 xGoals pour l’ASSE, 0.50 xGoals pour Brest : Saint-Etienne aurait dû largement remporter ce match), les Verts n’ont jamais eu davantage d’occasions de buts que leurs adversaires en Ligue 1 !

Laisser du temps à Printant ?

Le technicien stéphanois ne peut plus se réfugier derrière le temps. En tant qu’adjoint de Gasset, il connait son groupe depuis 1 an et demi. De plus, l’effectif a été constitué assez tôt : hormis Cabaye et Kolo, arrivés lors de la dernière semaine d’aout, les autres recrues ont rejoint le Forez depuis plusieurs semaines (Trauco le 6 aout, Aholou le 1er aout, Boudebouz le 27 juillet, Bouanga le 9 juillet, Youssouf et Palencia le 5 juillet, Moukoudi et Sissoko ont été signés en avril et ont donc rejoints les Verts dès le début de la préparation, tout comme Honorat).

Cabaye, la dernière recrue de l’ASSE, est arrivé il y a quasiment 1 mois.

Cela fait donc depuis 1 mois et demi que Printant dispose quasiment de la totalité de son groupe. Il a aussi bénéficié d’une trêve internationale d’une quinzaine de jours où seuls Robert Beric, Miguel Trauco et quelques jeunes n’étaient pas présents. Par exemple, face à la Gantoise, Printant alignait une équipe qui se connaît normalement assez bien : seuls Moukoudi, Trauco, Cabaye et Youssouf étaient des recrues. Il parait compliqué de parler de manque d’automatisme pour ces joueurs alors que Moukoudi et Youssouf étaient déjà présents lors du premier match amical contre Andrézieux le 9 juillet !

Un jeu qui ne s’améliore toujours pas

De plus, le jugement ne serait pas complet sans parler du jeu de l’ASSE totalement inexistant. Saint-Etienne n’a jamais dominé un match cette saison et a plus d’une fois reculé après avoir marqué un but, abandonnant toutes ambitions, comme contre Dijon. Depuis les matchs amicaux, qui étaient déjà immondes (les Verts totalement baladés contre Middlesbrough, une D2 anglaise, par exemple), rien ne s’améliore. On peut seulement parler d’une bonne entame contre Dijon. Même la fin de match contre La Gantoise n’a pas été très qualitative, les Verts maintenant effectivement une pression accrue sur les buts belges mais se contentant d’un jeu minimaliste, à savoir balancer le maximum de centres dans la surface.

De plus, les mêmes défauts sont présents depuis les matchs de préparation : les ailiers reçoivent un ballon le long de la ligne de touche et se retrouvent face à plusieurs adversaires. Ils doivent alors donner la balle en retrait au latéral, qui la fait passer par M’Vila puis par un central, qui la transmet alors au latéral opposé, qui à son tour la passe à son ailier, placé dans la même position que l’autre, engendrant une passe en retrait et de nouveau des transmissions latérales… Ce schéma de jeu, sans déséquilibre, qui repose sur des exploits individuels des joueurs, est dit en U : les passes des joueurs forment à la longue un U, témoignant de leur incapacité à progresser. L’équipe apparait souvent coupée en deux, complètement désorganisée.

Lors du match contre Boro, l’occupation de l’espace était assez folklorique

Le match contre La Gantoise est assez significatif du plan de jeu de l’AS Saint-Etienne : les deux buts proviennent d’un exploit de Khazri et d’une boulette du gardien. Le Tunisien ne marquera pas chaque week-end des frappes de 20 mètres dans la lucarne. Si le gardien de La Gantoise n’avait pas offert ce cadeau à des Verts inoffensifs, le score se serait surement aggravé vu la dynamique du match. 3-2 parait donc un score plutôt bien payé pour une équipe qui a été la tête sous l’eau pendant 85 minutes. Face à des équipes plus réalistes, le tarif n’est pas le même (3-0 contre Lille). Les Verts ont pour l’instant affrontés Dijon, Toulouse et Brest (le barragiste, le club ayant fini à 4 points du barragiste et un promu) pour en ressortir avec 5 points sur 9 possibles (surtout avec 2 matchs à domicile). Contre des équipes plus fortes ou sensiblement du même niveau, ils n’ont obtenu aucun point (contre Lille et Marseille). Que se passera-t-il lorsqu’ils enchaineront Monaco (2 novembre), Nantes (9 novembre), Montpellier (23 novembre), Rennes (30 novembre), Nice (4 décembre), Reims (7 décembre) Paris (14 décembre) ?

Printant, un ersatz de Gasset

L’axiome selon lequel Printant devait assurer la succession de Gasset est par essence totalement irrationel. Ghislain Printant n’a pas été choisi pour ses qualités mais en espérant qu’il fasse du Jean-Louis Gasset. Comment fonder la légitimité et la crédibilité d’un coach quand son mot d’ordre est de faire ce que faisait son prédécesseur ?

Prendre un coach inexpérimenté n’est pas forcément un problème. Julian Nagelsmann, aujourd’hui à la tête de Leipzig, n’a que 32 ans. Celui-ci a été nommé coach de Hoffenheim à 28 ans après avoir entrainé les U19 de son club. Le technicien allemand a pris les commandes d’un club 17e, avec 7 points de retard sur le premier non-relégable de Bundesliga en février 2016. Dès la saison suivante, ils se qualifiaient pour la première fois de leur histoire pour la Ligue des Champions (4e, à 5 points du 2e), performance améliorée la saison suivante (3e de Bundesliga).

Bastia est le seul club professionnel où Printant a été n°1 avant d’être à l’ASSE.

L’inexpérience au plus haut niveau n’est donc pas forcément un problème en soi. Cela constitue davantage un problème à 58 ans et lorsqu’on est dans le milieu du football français depuis le début des années 90… Depuis le début de sa carrière en 1989, Ghislain Printant n’a été à la tête que de trois clubs : Marjevols (1992-1994), Bastia (2014-2016) et Saint-Etienne. Son palmarès se résume à une Coupe de Lozère et un titre de champion de Promotion d’Honneur A de Languedoc-Roussillon. A Bastia, s’il a sauvé le club lors de la première année, il a été limogé dès l’année suivante et affiche un bilan franchement négatif : 22 victoires, 11 nuls et 24 défaites. Comment confier un club doté d’un budget de quasiment 100 millions d’euros, dont l’objectif est de se pérenniser dans les places européennes de Ligue 1, à un entraineur qui n’a jamais brillé et ne s’est jamais fait connaître pour être un grand tacticien ? Même la dimension de meneur d’homme parait bien faible quand on voit certaines attitudes sur les terrains de la part de cadres. Le risque est grand d’avoir un club où les joueurs prennent le pouvoir et sont dans de l’autogestion.

Enfin, que dire sur le coaching illogique ? Printant a titularisé Beric au Vélodrome dans un match où le Slovène ne serait pas à son avantage. Une semaine après, il ne l’aligne pas à domicile contre Toulouse alors que le Slovène aurait été plus intéressant. Ses changements n’ont que peu d’impact sur les matchs et sont souvent stéréotypés. Le choix de faire de Khazri un titulaire seulement 4 jours après son retour de vacances relève là encore de l’absurdité.

Une démission et on oublie tout

Il semble clair que l’expérience Ghislain Printant est une très mauvaise idée. L’effectif est bon à l’échelle de la Ligue 1 : les postes sont doublés et on voit un mélange entre des cadres et de jeunes prospects doté d’un potentiel intéressant. Printant n’est pas en mesure de sublimer ce groupe.

Afin de ne pas écorner son image auprès des supporters stéphanois, la seule solution serait celle de la lucidité : se rendre compte qu’il n’est pas l’homme de la situation, et donc, en conséquence, donner sa démission. La suite appartient à la direction : après Ghislain Printant, évitons les mauvaises idées qui pourraient s’appeler René Girard, Antoine Kombouaré ou Pascal Dupraz.

Les infos du jour : l’ASSE dans le doute, Zidane dans l’œil du cyclone

Les infos du jour : l'ASSE dans le doute, Zidane dans l’œil du cyclone

Si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du jour, But Football Club récapitule pour vous les informations importantes de ce vendredi 20 septembre.

La grosse info : la nouvelle défaite des Verts fait jaser

Déjà dans le dur en Ligue 1, l’ASSE a confirmé sa passe difficile en s’inclinant en Ligue Europa sur la pelouse de la Gantoise (2-3). Un revers qui pousse un peu plus les Verts dans le doute… alors que le nom de Gasset resurgit.

La Gantoise – ASSE (3-2) : les Verts sont « dégoûtés » et piquent une grosse colère 

ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Ils voulaient Printant. A eux de le sauver maintenant » 

ASSE : une deadline fixée à Ghislain Printant, Gasset déjà sur le retour ? 

Mais aussi :

Real Madrid : la bombe Cristiano Ronaldo explose en pleine figure de Zinédine Zidane 

Le non remplacement de Cristiano Ronaldo (Juventus Turin, 34 ans) depuis plus d’un an semble condamner Zinédine Zidane au Real Madrid.

PSG – Mercato : 3 géants ont plus que jamais Thomas Tuchel en ligne de mire 

Thomas Tuchel a regagné du crédit contre le Real Madrid en Ligue des champions (3-0). L’entraîneur du PSG a toujours gardé la cote en Europe.

OM – Mercato : un joueur signé par Vincent Labrune ne se rappelle même plus de lui ! 

Le défenseur japonais Hiroki Sakai (29 ans) ne se souvient même plus de Vincent Labrune, qui l’a pourtant recruté en 2016 à l’Olympique de Marseille !

OL : l’évolution de son équipe, ses choix… La mise au point de Sylvinho avant le PSG 

Dimanche (21 heures), l’OL reçoit le PSG dans un match au sommet de Ligue 1. Un premier gros test français pour Sylvinho. Ce vendredi, le Brésilien a fait face aux critiques sur le jeu et certains de ses choix.

FC Nantes : Gourcuff a désamorcé une bombe à retardement laissée par Halilhodzic 

Christian Gourcuff rayonne depuis qu’il a signé au FC Nantes. Avec lui, toutes les composantes de la Maison Jaune affichent de la sérénité et un bien-être palpable.

Les infos du jour : CR7 chambre encore l’Atletico, le triomphe du PSG fait parler

Les infos du jour : CR7 chambre encore l'Atletico, le triomphe du PSG fait parler

Si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du jour, But Football Club récapitule pour vous les informations importantes de ce jeudi 19 septembre.

La grosse info : Cristiano Ronaldo au cœur d’une nouvelle polémique

S’il n’a pas marqué mercredi soir lors d’Atletico Madrid – Juventus (2-2), Cristiano Ronaldo a quand même trouvé le temps de châtouiller les supporters madrilènes.

Le scan du 19 septembre

PSG – Real Madrid (3-0) : lendemain d’exploit

OM : Villas-Boas fâché contre la Ligue

ASSE : avant le choc face à la Gantoise

FC Nantes : nouvelle bataille à venir avec l’OM ?

Stade Rennais : Gourcuff se paie le Stade Rennais

LOSC : Osimhen promis à une grosse vente

OL : Depay a failli partir le 1er septembre

Girondins : Alexandre Mendy se lâche

RC Lens : Montanier n’a pas peur avant Caen

Et aussi…

Arnaud Carond