Claude Puel et la Ligue 1, une histoire qui dure

Claude Puel et la Ligue 1, une histoire qui dure

C’est un entraîneur expérimenté qui arrive à la tête des Verts. Après Monaco où il a passé la quasi-totalité de sa carrière de joueur, Claude Puel a ensuite successivement dirigé Lille, Lyon et Nice en Ligue 1 Conforama. Sa longévité dans l’élite fait de lui un entraîneur aux portes du top 5 des managers les plus expérimentés en première division. Le top 10, dont il fait partie, n’est constitué que de grands noms du football français.

Ce dimanche, Claude Puel mènera les Verts dans le Derby. La rencontre constituera sa 578e dans l’élite du football hexagonal. Le technicien s’emparera donc seul de la septième place des entraîneur avec le plus de matches de première division à leur compteur. À la fin de saison en cours, Claude Puel entrera même dans le top 5 de la catégorie.

Le top 10 des entraîneurs les plus expérimentés en première division

1. Guy Roux : 894 matches
2. Kader Firoud : 782 matches
3. Albert Batteux : 658 matches
4. José Arribas : 654 matches
5. Louis Dugauguez : 603 matches
– Jean Fernandez : 603 matches
7. Joël Muller : 577 matches
– Claude Puel : 577 matches
9. Michel Le Milinaire : 570 matches
10. Jean Snella : 565 matches

ASSE : Timothée Kolodziejczak évoque l’arrivée de Claude Puel

ASSE : les joueurs restent soudés dans la tempête

Timothée Kolodziejczak connait bien Claude Puel pour l’avoir côtoyé à Lyon et à Nice. Et il se réjouit déjà de le retrouver à l’ASSE.

Intronisé hier à l’ASSE où il vient prendre la relève de Ghislain Printant, démis de ses fonctions, Claude Puel ne sera pas en terrain inconnu du côté du Forez. Le Castrais connait plusieurs joueurs stéphanois. Il avait coaché Franck Honorat à Nice, Mathieu Debuchy et Yohan Cabaye à Lille, mais aussi Timothée Kolodziejczak qu’il avait eu à Lyon et à Nice.

« Il m’a énormément appris »

Et jeudi soir, après le match de Ligue Europa contre Wolfsburg (1-1), le défenseur a eu ces mots, interrogé sur la très probable arrivée de Puel sur le banc des Verts. « Il m’a énormément appris, a soutenu « Kolo ». C’est lui qui est venu me chercher à Lens, à 17 ans. Il m’a lancé dans le grand bain à Lyon, puis à Nice. Il m’a fait grandir. On a eu une relation particulière. J’en garde un bon souvenir. »

Laurent HESS

Le programme des 5 et 6 octobre 2019

Après VfL Wolsfsburg, les professionnels enchaîneront avec le Derby dans le Chaudron. La réserve évoluant en National 2 affrontera Bourges Foot à l’Étrat alors que les U19 Nationaux se déplaceront à Nice. Découvrez le programme complet des équipes de l’ASSE en ce week-end des 5 et 6 octobre.

Samedi 5 octobre 2019

FORMATION

N2 : ASSE – Bourges Foot (stade Aimé Jacquet à L’Étrat à 18h)

U19N : OGC Nice – ASSE (stade de la Plaine du Var ex des Francs-Archers à 11h) 

PRÉFORMATION

U13A amical : Dijon FCO – ASSE 

U13B amical : Dijon FCO – ASSE 

ÉCOLE DE FOOT

U10A amical : Plateau Andrézieux-Bouthéon

U10B amical :  Plateau Andrézieux-Bouthéon

U9A amical : Plateau Rive de Gier 

U9B amical : Plateau Rive de Gier 

U8A amical : Plateau Rive de Gier 

U8B amical : Plateau Rive de Gier 

U8C amical : Plateau Rive de Gier 

FÉMININES

U13 : ASSE – US Saint Etienne Métare (stade Laurentz Tadek à l’Étivallière à 14h)

U11 : Plateau à Villars (à 10h)

U9 : Rentrée féminine à Veauchette (10h à 12h)

U8 : Rentrée féminine à Veauchette (10h à 12h)

U7 : Rentrée féminine à Veauchette (10h à 12h)

Dimanche 6 octobre 2019

PROFESSIONNELS 

Ligue 1 Conforama : ASSE – OL (stade Geoffroy Guichard à 21h)

FORMATION

U17N : ASSE – F. Bourg en Bresse Péronnas (stade Georges Béréta à L’Étrat à 15h)

PRÉFORMATION

U15R1 : Clermont Foot 63 – ASSE (stade Gabriel Montpied à 12h30)

U14R1 : Clermont Foot 63 – ASSE (stade Gabriel Montpied à 12h30)

FÉMININES

U18 : ASSE – Riorges FC (stade Léon Nautin à l’Etivallière à 13h)

U15 : ASSE – Saint Chamond Foot (stade Chambonnet 2 à l’Étivallière à 10h)

ASSE : Claude Puel nouvel entraîneur des Verts (Officiel)

Claude Puel vient d’être nommé entraîneur de l’ASSE, en remplacement de Ghislain Printant. Le club du Forez vient de l’annoncer.

C’était attendu, c’est officiel. Claude Puel est donc le nouvel entraîneur de l’ASSE, succédant à Ghislain Printant, suspendu de ses fonctions il y a quelques minutes seulement.

Voici le communiqué du club.

« L’ AS Saint-Étienne est heureuse d’annoncer la nomination de Claude Puel au poste de manager général et entraîneur. Le technicien s’est engagé avec le club jusqu’en 2022. Son arrivée illustre la volonté de l’ASSE de poursuivre le développement d’un projet sportif ambitieux. Claude Puel intégrera le Directoire présidé par Roland Romeyer et au sein duquel siègera également Xavier Thuillot, nommé Directeur général.

Sur le terrain, Claude Puel sera assisté de Jacky Bonnevay, lequel sera son premier adjoint. Claude Puel a toujours su donner un style de jeu aux équipes dont il a eu la responsabilité tout en obtenant des résultats collectifs significatifs. Sa capacité à faire éclore des jeunes à fort potentiel dessine le profil d’un entraîneur complet qui sait garder le cap. Il partage avec l’AS Saint-Etienne les mêmes valeurs de travail et d’humilité.

Avant de devenir un entraîneur reconnu, Claude Puel a été un joueur exemplaire dans l’engagement et le professionnalisme. Double champion de France avec l’AS Monaco en 1982 et 1988, il a également décroché une Coupe de France en 1991 et disputé la demi-finale de la Coupe d’Europe des clubs champions 1994.

Éducateur dans l’âme et manager visionnaire, Claude Puel a dirigé 577 matches de Ligue 1 Conforama, ce qui fait de lui le technicien le plus expérimenté du Championnat de France. il a marqué l’histoire partout où il est passé. A Monaco, il a remporté un titre de champion de France (2000) et un Trophée des champions (2000). À Lille, où il est resté de 2002 à 2008, il a fait grandir le club qu’il a conduit à la 2e place du championnat (2005) mais aussi jusqu’en 8e de finale de la Ligue des champions. Il a notamment été l’artisan d’un succès historique aux dépens de l’AC Milan à San Siro. Élu meilleur entraîneur de Ligue 1 en 2006, Claude Puel a structuré le club nordiste, contribuant à l’épanouissent de plusieurs jeunes joueurs formés au club, dont Mathieu Debuchy et Yohan Cabaye.

Ensuite, à Lyon, Claude Puel a qualifié l’équipe pour les demi-finales de la Ligue des champions, ce qui constitue la meilleure performance européenne dans l’histoire du club. A Nice, il a une nouvelle fois favorisé la progression de plusieurs jeunes tout en obtenant une 4e place en Ligue Conforama qualificative pour l’UEFA Europa League. Cette réussite lui a ouvert les portes de la Premier League où il a permis à Southampton d’atteindre la finale de la League Cup face à Manchester United avant de prendre en main Leicester qu’il a quitté en février dernier.

B.D.

U19N : rester en haut

U19N : rester en haut

C’est un gros test qui attend les Verts ! En déplacement sur la pelouse de l’OGC Nice, les Ligériens ont l’opportunité de passer devant leur adversaire du jour en cas de victoire et de s’inviter parmi le trio de tête. Une perspective motivante, un beau défi à relever pour l’entraîneur Jean-Luc Dogon qui regrette néanmoins les points perdus sur ce début de championnat  : « aller là-bas dans la peau du leader aurait été un plus pour la confiance. »  Déçu par l’état d’esprit de certains joueurs pas suffisamment « compétiteurs » à son goût contre Castelnau-le-Crès, l’entraîneur des U19 attend une implication totale de ses troupes sur la Côte d’Azur.

Deuxième meilleure défense du championnat après six journées avec seulement six buts encaissés, la formation niçoise dirigée par Emerse Faé n’a plus connu la défaite depuis le 24 août (1e journée). Un nul et quatre victoires plus tard, les Aiglons pointent à la deuxième place au classement, à seulement une unité du voisin monégasque. Si la tâche n’est pas insurmontable, les Verts devront être très rigoureux pour espérer l’emporter : « Contre des équipes comme ça, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Nice est une équipe bien organisée, rigoureuse et donc difficile à manœuvrer. S’il n’y a pas de mouvement et qu’on ne fait pas les efforts, on sera puni » prévient le coach stéphanois.

Contre le Toulouse FC, écurie du même calibre que l’OGC Nice, les Stéphanois avaient subi leur premier revers de la saison (4-2). Ce samedi face à un adversaire qui joue les premiers rôles, ils ont une nouvelle occasion de s’offrir une victoire référence.

U19 National – Journée 7

Nice v ASSE

  samedi 5 octobre –   11h00

  Stade de la Plaine du Var – Nice

2e 13 points

 
CLASSEMENT

4e 11 points

11

17

buts marqués

6

8

buts encaissés

BILAN

4 victoires, 1 nul, 1 défaite

Forme

v

v

v

n

v

BILAN

3 victoires, 2 nuls, 1 défaite

Forme

n

v

d

n

v

Claude Puel nommé manager général et entraîneur

L’ AS Saint-Étienne est heureuse d’annoncer la nomination de Claude Puel au poste de manager général et entraîneur. Le technicien s’est engagé avec le club jusqu’en 2022. Son arrivée illustre la volonté de l’ASSE de poursuivre le développement d’un projet sportif ambitieux. Claude Puel intégrera le Directoire présidé par Roland Romeyer et au sein duquel siègera également Xavier Thuillot, nommé Directeur général.

Sur le terrain, Claude Puel sera assisté de Jacky Bonnevay, lequel sera son premier adjoint.

Claude Puel a toujours su donner un style de jeu aux équipes dont il a eu la responsabilité tout en obtenant des résultats collectifs significatifs. Sa capacité à faire éclore des jeunes à fort potentiel dessine le profil d’un entraîneur complet qui sait garder le cap. Il partage avec l’AS Saint-Etienne les mêmes valeurs de travail et d’humilité.

Avant de devenir un entraîneur reconnu, Claude Puel a été un joueur exemplaire dans l’engagement et le professionnalisme. Double champion de France avec l’AS Monaco en 1982 et 1988, il a également décroché une Coupe de France en 1991 et disputé la demi-finale de la Coupe d’Europe des clubs champions 1994.

Éducateur dans l’âme et manager visionnaire, Claude Puel a dirigé 577 matches de Ligue 1 Conforama, ce qui fait de lui le technicien le plus expérimenté du Championnat de France. il a marqué l’histoire partout où il est passé. A Monaco, il a remporté un titre de champion de France (2000) et un Trophée des champions (2000). À Lille, où il est resté de 2002 à 2008, il a fait grandir le club qu’il a conduit à la 2e place du championnat (2005) mais aussi jusqu’en 8e de finale de la Ligue des champions. Il a notamment été l’artisan d’un succès historique aux dépens de l’AC Milan à San Siro. Élu meilleur entraîneur de Ligue 1 en 2006, Claude Puel a structuré le club nordiste, contribuant à l’épanouissent de plusieurs jeunes joueurs formés au club, dont Mathieu Debuchy et Yohan Cabaye.

Ensuite, à Lyon, Claude Puel a qualifié l’équipe pour les demi-finales de la Ligue des champions, ce qui constitue la meilleure performance européenne dans l’histoire du club. A Nice, il a une nouvelle fois favorisé la progression de plusieurs jeunes tout en obtenant une 4e place en Ligue Conforama qualificative pour l’UEFA Europa League.

Cette réussite lui a ouvert les portes de la Premier League où il a permis à Southampton d’atteindre la finale de la League Cup face à Manchester United avant de prendre en main Leicester qu’il a quitté en février dernier. 

Enquête : Un effectif qui ne mérite pas mieux que l’ASSE ?

Enquête : Un effectif qui ne mérite pas mieux que l’ASSE ?

Dans l’excellent podcast Vu Du Banc, Florent Toniutti, ancien de l’émission Data Room sur Canal +, analyste tactique pour différents joueurs et équipes (notamment la sélection de Djibouti), auteur du blog Chroniques Tactiques et rédacteur pour Eurosport et SoFoot, s’est livré à une analyse de l’effectif de l’ASSE.

En effet, Florent Toniutti insistait sur le fait que l’AS Saint-Etienne représente le meilleur club de la carrière de nombreux joueurs du club. D’après lui, très peu d’entre eux peuvent prétendre à un club de plus haut standing pour la suite de leur carrière. Nous intégrons les clubs pouvant proposer un meilleur challenge sportif (championnat plus relevé, qualifications régulières en Europe) ou d’un point de vue financier. Ainsi, un Watford ou un Newcastle est synonyme d’un meilleur contrat pour un joueur stéphanois.

Nous avons donc décidé de regarder en profondeur l’effectif stéphanois pour voir si l’analyste tactique avait bien vu sur ce coup… Pour cela, nous avons réparti les joueurs en plusieurs catégories selon ce que l’avenir de leur carrière peut leur réserver. Pour certains, nous sommes catégoriques : l’ASSE sera le meilleur club de leur carrière ou de leur fin de carrière. Pour d’autres, l’ASSE est un tremplin vers des clubs plus intéressants. Enfin, certains joueurs sont difficiles à juger. Tous les joueurs pro n’apparaissent pas : nous avons restreint notre liste aux joueurs ayant disputés des minutes en pro et de préférence en championnat.

L’ASSE, le plafond de verre

Dans cette catégorie, nous regroupons les joueurs pour qui l’ASSE représente le meilleur club de leur carrière, soit car ils sont trop limités pour intéresser des clubs plus huppés ou car ils sont trop vieux et sont donc sur la fin de leur carrière.

Stéphane Ruffier (33 ans) : Le gardien stéphanois qui a sauvé à de nombreuses reprises l’équipe depuis son arrivée au club ne devrait sans doute jamais rejoindre un club plus intéressant que l’ASSE. A 33 ans, avec un jeu au pied toujours aussi faible, il semble avoir laissé passer son moment d’être plus exposé.

Jessy Moulin (33 ans) : L’enfant du club a signé pro en 2005. Depuis, il a connu quelques prêts à Arles, Fréjus et Clermont. Difficile de l’imaginer ailleurs qu’à l’ASSE pour les années à venir.

Timothée Kolodziejczak (28 ans) : Une armoire à trophée garnie (2 Ligue Europa notamment). Pour le reste, il a été mis de côté chez les Tigres (8 matchs) et à Gladbach (2 matchs) …

Loic Perrin (34 ans) : Comme Stéphane Ruffier, le capitaine a l’essentiel de sa carrière derrière lui. Il parait difficile de l’imaginer continuer encore plusieurs années : impérial il y quelques saisons, il n’est désormais plus tout à fait rassurant et devrait logiquement finir sa carrière au club.

Léo Lacroix (27 ans) : Sans commentaire.

Gabriel Silva (28 ans) : Percutant sur son côté, le Brésilien va devoir se remettre d’une grave blessure avec sa rupture du tendon d’Achille. Comment se remettra-t-il de la plus grosse blessure de sa carrière à quasiment 30 ans ?

Mathieu Debuchy (34 ans) : L’ancien Gunner est au crépuscule de sa carrière et vit certainement sa dernière aventure, avant peut-être un départ exotique. L’apogée de sa carrière est derrière lui.

Yann M’Vila (29 ans) : Le cas le plus difficile à trancher. M’Vila n’est pas encore tout à fait vieux et a plutôt de bons restes. Nous ne le voyons cependant pas faire l’objet d’une offre particulièrement intéressante pour la suite de sa carrière.

Yohann Cabaye (33 ans) : Après un passage éclair à Al-Nasr et 6 mois de chômage, c’est déjà un miracle que Cabaye ait encore la chance d’évoluer danss un club raisonnablement ambitieux. Il ne pourra viser mieux pour sa fin de carrière.

Wahbi Khazri (28 ans) : Le Tunisien de l’ASSE a tenté un passage dans un championnat plus relevé avec Sunderland. Toutefois, l’expérience a tournée court et il est désormais de retour en France. Difficile de le voir rejoindre un club d’un top 6 européen ou du top 4 français.

Ryad Boudebouz (29 ans) : Comme Khazri, Boudebouz a fait ses preuves en Ligue 1 lors d’une dernière saison très réussie statistiquement. Il a tenté l’aventure en Espagne et a été recalé au Betis et au Celta Vigo.

Kévin Monnet-Paquet (31 ans) : Pour certains, sa présence dans l’effectif de l’ASSE est déjà une aberration. Il doit se remettre d’une rupture des ligaments croisés à 31 ans et reste limité techniquement : impossible de le voir ailleurs.

Romain Hamouma (32 ans) : Hamouma, toujours bon en aout mais souvent blessé le reste de la saison ! Sa fragilité et son inconstance ne lui ont pas permis de rejoindre un meilleur club.

Lois Diony (26 ans) : Son histoire avec les Verts restera une page blanche. Impossible de le voir plus haut.

Photo by Jimmy Bolcina / Photonews

Robert Beric (28 ans) : Trop limité dans son profil d’attaquant qui pousse des ballons au fond, Beric n’est plus adapté au football moderne qui réclame des attaquants complets qui participent au jeu. Il a tenté sa chance à l’étranger, à Anderlecht, qui jouait alors la LDC : 158 minutes de jeu en 6 matchs de championnat belge, 0 but.

L’ASSE, un tremplin pour la suite

Ici, la liste des joueurs pour qui l’ASSE ne pourrait être qu’une étape intermédiaire dans leur carrière.

Harold Moukoudi (21 ans) : Très convoité au Havre, le jeune défenseur central a tout du profil du joueur très recherché en Angleterre. Il pourrait décrocher un gros contrat en France ou ailleurs s’il se montre suffisamment à Saint-Etienne.

Sergi Palencia (23 ans) : Excellent lors de son match au Vélodrome, Sergi Palencia a tout d’un joueur d’un futur bon petit club. Formé à la Masia, son CV pourrait s’embellir s’il venait à être titulaire dans la défense verte.

Zaydou Youssouf (20 ans) : Très jeune mais aussi très intéressant lors de ses entrées en jeu, Youssouf résiste bien à la pression et oriente le jeu. Il a toutes les qualités pour évoluer dans un club du niveau supérieur s’il accumule du temps de jeu.

Arnaud Nordin (21 ans) : Très remuant sur son côté, Nordin fait souvent parler sa vitesse et ses appuis pour faire la différence. Toutefois, il devra se montrer bien meilleur à la finition pour espérer attirer l’oeil d’un plus gros club.

Vagner (23 ans) : Le jeune Cap-Verdien affole les stats : 10 buts et 4 passes décisives en 28 matchs avec Nancy. Sa vitesse, sa percussion et son sens des responsabilités pourraient bien lui permettre de viser plus haut à l’avenir. A voir ce qu’en dira l’ASSE lors de son retour de prêt.

Stefan Bajic (17 ans) : Le jeune gardien est un grand espoir du centre de formation. Toutefois, il est encore trop jeune et trop peu mis en avant pour pouvoir être tout à fait certain de son futur, qu’on espère prometteur.

Un avenir difficile à voir

Certains joueurs, en raison de leurs performances, pourraient rejoindre des clubs plus intéressants que l’ASSE. Toutefois, certaines limites (âge notamment) risquent de mettre un frein à leurs ambitions…

Miguel Trauco (27 ans) : Très côté en Amérique du Sud, le Péruvien pourrait intéresser de gros clubs s’il se montrait à son avantage. Toutefois, son début de saison délicat ne va pas dans ce sens.

Foto:Andes/César Muñoz

Alexandros Katranis (21 ans) : Annoncé comme un grand espoir grec, Katranis ne s’est pas imposé à Saint-Etienne et a été prêté pour deux ans à l’Atromitos pour parfaire sa formation.

Alpha Sissoko (22 ans) : Difficile de juger un joueur qui n’a pas été utilisé…

Assane Dioussé (22 ans) : Il reste encore très jeune mais parait en marge du groupe pro. Peut-être que le prochain entraineur des Verts arrivera à lui redonner son niveau de son premier match avec l’ASSE contre l’OGC Nice. Sinon, son avenir apparait sombre…

Mahdi Camara (21 ans) : Prêté à Laval (National), il s’est plutôt montré à son avantage. Il aurait été judicieux de le prêter en Ligue 2 afin qu’il s’aguerrisse.

Denis Bouanga (24 ans) : Virevoltant à Nîmes (8 buts, 3 passes décisives), l’ailier gabonais se verrait bien suivre les traces d’Aubameyang. A l’heure actuelle, cela parait difficile, mais qui sait ce que le futur coach de Saint-Etienne parviendra à en faire ?

Franck Honorat (23 ans) : Meilleur passeur de Ligue 2, il joue de malchance et n’a pas joué une minute suite à des blessures (à la machoire dans un match de National 2, à la cheville lors d’un entrainement).

Makhtar Gueye (21 ans) : Décisif lors de sa première entrée en jeu en Ligue 1, face à Strasbourg, Gueye est parti à Nancy pour gagner de l’expérience. Il devrait intégrer le groupe stéphanois à son retour et pourra alors espérer se montrer.

Charles Abi (19 ans) : Le jeune attaquant s’est montré à son aise dans la Coupe Gambardella. Il doit désormais passer le palier supérieur et s’imposer dans l’attaque stéphanoise. Il semble en être capable.

Conclusion

Ainsi, l’effectif stéphanois parait assez nettement déséquilibré. Sur les 30 joueurs comptabilisés, 15 nous paraissent ne pas pouvoir espérer mieux que l’ASSE pour la suite de leur carrière. Cela pose un vrai problème, notamment en termes d’indemnités de transfert. Ce sont d’ailleurs les éléments les mieux payés du club qui risquent de refuser de partir même en cas d’offre car le salaire proposé sera en-deça de ce qu’ils touchent à l’ASSE (comme pour Léo Lacroix durant cet été, par exemple).

Enfin, 6 joueurs semblent pouvoir posséder une valeur marchande assez importante dans les années à venir et capables de susciter l’intérêt de clubs plus prestigieux.

Nous sommes plus réservés sur 9 joueurs dont les situations sont très différentes. Charles Abi est annoncé comme très prometteur mais de nombreux jeunes attaquants bien plus talentueux en équipe de jeunes n’ont jamais confirmé une fois en pro.

Dans ses propos, Florent Toniutti appuyait surtout l’idée d’un effectif qui pourrait se réfugier dans un certain confort et ne pas chercher la performance car la carotte d’un meilleur contrat est absente pour un certain nombre d’entre eux. Cela peut aussi être une difficulté à plus long terme avec un effectif difficile à valoriser pour financer de futurs achats de plus en plus couteux dans la football actuel.

Info PVfr : Claude Puel prépare un projet ambitieux et de haut niveau pour l'ASSE

Info PVfr : Claude Puel prépare un projet ambitieux et de haut niveau pour l'ASSE

L’ère Printant va-t-elle prendre fin avec la rencontre d’Europa League face à Wolfsburg ce soir (19h) ? C’est une probabilité, mais pas une évidence. Les discussions se poursuivent il ne fait aucun doute aujourd’hui que Claude Puel sera le prochain entraîneur des Verts. Cependant, l’ex-entraîneur de Lille, Monaco, Lyon ou encore Leicester a des exigences pour le plus grand bien du projet stéphanois.

Une officialisation seulement lundi ?

Le club et Claude Puel discutent toujours. L’arrivée d’un entraîneur ne se fait pas en quelques heures, surtout lorsqu’il vient accompagné. Ainsi, la rédaction des contrats de Claude Puel et Jacky Bonnevay est en cours. Ils pourraient arriver accompagnés d’un troisième membre afin de composer leur staff (on parle d’un préparateur physique). Quoiqu’il en soit, il y a peu de chances que tout soit officialisé ce soir après la rencontre face à Wolfsburg. Il se pourrait même que l’annonce ait lieu seulement lundi prochain.

Claude Puel veut un Directeur Général

Au rayon des exigences de Claude Puel, la possibilité d’échanger avec un directeur général. Roland Romeyer se mettrait ainsi en retrait et laisserait sa place à un directeur général qui devrait arriver courant octobre. Plusieurs noms ont filtré. Ce qui est certain, c’est que l’ASSE recherche un DG dynamique dont le profil pourrait se rapprocher de celui de Ganaye (ex-Nice), Holveck (ex-Nice), Lacombe (ex-Sochaux) ou Martin (ex-Bordeaux).

Voilà plusieurs mois que la direction réfléchit à cette hypothèse qui semble de bon sens. Elle est susceptible de faire passer un cap aux Verts. Elle permettra à Roland Romeyer de savourer un quotidien plus serein et au sportif de bénéficier des compétences d’un professionnel confirmé. Les actionnaires seront ainsi à distance et délégueront le fonctionnement quotidien à de vrais hommes de terrain, comme l’imaginaient les supporters il y a quelques jours lorsqu’il ont produit leur communiqué en conférence de presse.

Claude Puel arrive en bâtisseur

Lors de sa présentation, Claude Puel a proposé un projet à long terme, un projet de bâtisseur. L’ASSE a enchaîné 4 entraîneur depuis 4 ans, il serait temps qu’elle retrouve de la stabilité. C’est grâce à cela qu’elle attirera sûrement un gros investisseur en 2020 ou 2021… Il sera alors temps de mettre à feu le deuxième étage de la fusée…

Crédit photo : Icon Sport

Lire la suite ...





Discipline : Eyraud (OM) suspendu deux matches, Hamouma (ASSE) un seul

La commission de discipline a sanctionné le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, de quatre matches de suspension, dont deux avec sursis.

Le PSG ne jouant pas ce mercredi soir, les membres de la commission de discipline n’ont pas expédié les affaires courantes afin de se rendre au Parc. D’où l’horaire plus tardif de leur verdict cette semaine. Pour le contenu, il est globalement le même qu’il y a sept jours : l’OM a pris cher. Après Payet et Kamara la semaine passée, c’est le président, Jacques-Henri Eyraud, qui a été sanctionné. Quatre matches, dont deux avec sursis, pour son comportement lors de la houleuse réception de Montpellier (1-1).

LIGUE 1 CONFORAMA

Un match de suspension

Romain HAMOUMA (AS Saint-Etienne)

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Conforama, Coupe de la Ligue BKT, Coupe de France) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir de mardi 8 octobre 2019 à 0h00.

Fodé BALLO-TOURE (AS Monaco)

Juan BERNAT (Paris Saint-Germain)

Lucas DEAUX (Nîmes Olympique)

FABIO (FC Nantes)

Gelson MARTINS (AS Monaco)

Florian MIGUEL (Nîmes Olympique)

Nicolas PALLOIS (FC Nantes)

Morgan SANSON (Olympique de Marseille)

 

6ème journée : Olympique de Marseille – Montpellier Hérault SC du 21 septembre 2019

Comportement de M. Jacques-Henri Eyraud, président de l’Olympique de Marseille

Quatre matchs de suspension dont deux matchs avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles.

————–

 

DOMINO’S LIGUE 2

Deux matchs de suspension dont un match avec sursis

Umut MERAS (Havre AC)

Gabriel MUTOMBO KUPA (US Orléans)

Un match de suspension

Jérémy CORDOVAL (Berrichonne de Châteauroux)

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Domino’s Ligue 2, Coupe de la Ligue BKT, Coupe de France) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir de mardi 8 octobre 2019 à 0h00.

Romain ARMAND (Paris FC)

Jonathan BEAULIEU (FC Chambly Oise)

David DOULINE (Rodez Aveyron Football)

Arsène ELOGO GUINTANGUI (Grenoble Foot 38)

Anthony GONCALVES (SM Caen)

Makhtar GUEYE (AS Nancy Lorraine)

Hervé LYBOHY (AS Nancy Lorraine)

Bryan PELE (EA Guingamp)

Anthony SOUVERVIE (FC Chambly Oise)

 

8ème journée : AS Nancy Lorraine – FC Chambly Oise du 20 septembre 2019

Comportement d’après-match de M. Yannick MAMILLONE, joueur du FC Chambly Oise

Un match de suspension avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles.

 

9ème journée : Rodez Aveyron Football – FC Sochaux-Montbéliard du 27 septembre 2019

Exclusion de M. Pierre-Olivier MURAT, président du Rodez Aveyron Football

Quatre matchs de suspension, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles.

————–

 

 

POLICE DES TERRAINS

Chants à caractère discriminatoire

 

LIGUE 1 CONFORAMA

 

6ème journée : OGC Nice – Dijon FCO du 21 septembre 2019

Comportement des supporters de l’OGC Nice : chants à caractère discriminatoire

Fermeture de la partie haute de la tribune Sud pour deux matchs avec sursis.

————–

 

 

Usage d’engins pyrotechniques, jets d’objets et intrusion

 

LIGUE 1 CONFORAMA

 

6ème journée : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain du 22 septembre 2019

Comportement des supporters de l’Olympique Lyonnais : usage d’engins pyrotechniques et jets d’objets

5.000€ d’amende pour l’Olympique Lyonnais.

 

6ème journée : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain du 22 septembre 2019

Comportement des supporters du Paris Saint-Germain : usage d’engins pyrotechniques

Fermeture pour un match avec sursis du parcage visiteurs pour les prochains matchs disputés à l’extérieur par le Paris Saint-Germain.

 

6ème journée : Olympique de Marseille – Montpellier Hérault SC du 21 septembre 2019

Comportement des supporters de l’Olympique de Marseille : usage d’engins pyrotechniques

13.500€ d’amende pour l’Olympique de Marseille.

 

6ème journée : OGC Nice – Dijon FC du 21 septembre 2019

Comportement des supporters de l’OGC Nice : jets d’objets 

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

6ème journée : Stade de Reims – AS Monaco du 21 septembre 2019

Comportement des supporters du Stade de Reims : intrusion d’un spectateur

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

6ème journée : Stade de Reims – AS Monaco du 21 septembre 2019

Comportement des supporters de l’AS Monaco : usage d’engins pyrotechniques

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

6ème journée : RC Strasbourg Alsace – FC Nantes du 20 septembre 2019

Comportement des supporters du FC Nantes : usage d’engins pyrotechniques

1.500€ d’amende pour le FC Nantes.

 

7ème journée : Paris Saint-Germain – Stade de Reims du 25 septembre 2019

Comportement des supporters du Paris Saint-Germain : usage d’engins pyrotechniques

12.000€ d’amende dont 6.000€ d’amende avec sursis pour le Paris Saint-Germain.

 

8ème journée : FC Girondins de Bordeaux – Paris Saint-Germain du 28 septembre 2019

Comportement des supporters du Paris Saint-Germain : usage d’engins pyrotechniques

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

—————

 

DOMINO’S LIGUE 2

 

8ème journée : SM Caen – RC Lens du 21 septembre 2019

Comportement des supporters du SM Caen : intrusion d’un spectateur

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

8ème journée : SM Caen – RC Lens du 21 septembre 2019

Comportement des supporters du RC Lens : usage d’engins pyrotechniques

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

 

8ème journée : Berrichonne de Châteauroux – Grenoble Foot 38 du 20 septembre 2019

Comportement des supporters du Grenoble Foot 38 : usage d’engin pyrotechnique

1.000€ d’amende pour le Grenoble Foot 38.

 

8ème journée : FC Sochaux-Montbéliard – EA Guingamp du 20 septembre 2019

Comportement des supporters du FC Sochaux-Montbéliard : usage d’engins pyrotechniques

6.000€ d’amende pour le FC Sochaux-Montbéliard.

 

8ème journée : Valenciennes FC – Chamois Niortais du 20 septembre 2019

Comportement des supporters du Valenciennes FC : jets d’objets

2.500€ d’amende pour le Valenciennes FC.