ASSE : Jean-Louis Gasset a donné sa réponse définitive aux Verts

ASSE : Jean-Louis Gasset a donné sa réponse définitive aux Verts

Jean-Louis Gasset ne signera pas son retour à la tête de l’équipe première de l’ASSE et en a informé personnellement son ami Ghislain Printant.

L’ASSE accueille le FC Metz à Geoffroy-Guichard (19h) avec un besoin impérieux de points. Ghislain Printant a martelé ce message mardi en conférence de presse en rappelant qu’il se battrait pour garder son poste d’entraîneur.

L’actuel coach de l’ASSE a été soutenu par Romain Hamouma… mais aussi Jean-Louis Gasset. Sondé pour un éventuel retour à Saint-Étienne, l’ancien adjoint de Laurent Blanc au PSG aurait décliné la proposition.

L’Équipe, dans son édition du jour, affirme en effet que Gasset partage l’avis de son ancien milieu offensif. Il aurait même appelé Printant pour le rassurer. « S’il ne se considère pas à la retraite, car il rêve d’un dernier et beau challenge, Gasset ne reviendra pas chez les Verts. C’est désormais sans condition », explique le quotidien sportif. Printant, de son côté, a tout intérêt à s’imposer ce soir sur le banc de l’ASSE pour ramener un peu d’ondes positives dans le Forez.

Bastien Aubert

ASSE : le vestiaire stéphanois vient de trancher entre Gasset et Printant 

Ghislain Printant prépare la réception du FC Metz (mercredi, 19h) dans un climat tendu. D’autant que les joueurs de l’ASSE semblent lui préférer Jean-Louis Gasset.

Bernard Caïazzo a démenti avoir contacté Jean-Louis Gasset pour le sonder sur un éventuel retour à l’ASSE. À la veille d’un match capital pour l’avenir de Ghislain Printant, on voit mal le co-président des Verts affirmer le contraire.

Sauf coup de théâtre, ce dernier sera bien sur le banc mercredi soir face au FC Metz (19h), mais il pourrait être bientôt remplacé par Gasset. RMC Sport croit savoir que le coach à la casquette a eu le temps de se retourner et n’est plus contre l’idée d’un retour… avec quelques conditions.

Gasset souhaiterait ainsi garder Printant en numéro 2, et que les pouvoirs de David Wantiez soient étendus à la cellule recrutement. Surtout, l’ancien coach adjoint du PSG ne voudrait plus avoir de contacts avec Roland Romeyer, avec lequel les relations étaient glaciales. Le pessimisme serait toutefois de rigueur en interne pour un retour de Gasset.

C’est bien dommage car l’éventualité de ce retour est vue d’un très bon œil dans le vestiaire de l’ASSE. RMC Sport a en effet pu s’entretenir avec plusieurs joueurs qui espèrent tous un retour de leur ancien mentor ! « S’ils n’ont aucun grief personnel à faire à Printant, ils ne comprennent pas comment un tel groupe avec un recrutement aussi brillant cet été se retrouve dans cette situation, avance la radio sportive.  Une fois le « go » de Gasset obtenu, il faudra encore discuter avec Printant sa nouvelle situation contractuelle, si jamais il acceptait de repartir en tant que numéro 2. »

Julien Pérez

L'été vient de se terminer et il s'est passé beaucoup de choses à l'ASSE depuis que les dirigeants ont choisi de promouvoir Ghislain Printant pour succéder à Jean-Louis Gasset sur le banc. Parmi celles-ci, certains décisions ont pu interpeller. Tout d'horizon.

ASSE : le retour de Jean-Louis Gasset freiné en personne par Ghislain Printant ? 

Jean-Louis Gasset n’a pas encore dit oui à un éventuel retour à l’ASSE. Il souhaiterait garder Ghislain Printant comme n°2, option que ce dernier écarterait. 

Bernard Caïazzo a démenti avoir contacté Jean-Louis Gasset pour le sonder sur un éventuel retour à l’ASSE. À la veille d’un match capital pour l’avenir de Ghislain Printant, on voit mal le co-président des Verts affirmer le contraire.

Pourtant, L’Équipe, Le Progrès et RMC Sport confirment que l’homme fort de l’ASSE a activé ses réseaux pour préparer un éventuel après-Printant. Sauf coup de théâtre, ce dernier sera bien sur le banc mercredi soir face au FC Metz, mais il pourrait être bientôt remplacé par Gasset.

La radio sportive confirme là aussi que le coach à la casquette a eu le temps de se retourner et n’est plus contre l’idée d’un retour… avec quelques conditions. Gasset souhaiterait ainsi garder Printant en numéro 2, et que les pouvoirs de David Wantiez soient étendus à la cellule recrutement. Surtout, l’ancien coach adjoint du PSG ne voudrait plus avoir de contacts avec Roland Romeyer, avec lequel les relations étaient glaciales.

« Seul défaut de ce plan, Printant n’a aucune intention de redevenir numéro 2, précisent nos confrères. De plus, Printant et Gasset n’ont eu aucun contact récemment. Et au sein du club, certains sont pessimistes sur un retour de Gasset. » Il ne faudrait tout de même pas non plus que tout cela vienne briser une vieille amitié.

Julien Pérez

L'ASSE tente de convaincre Ghislain Printant et Jean-Louis Gasset !

L'ASSE tente de convaincre Ghislain Printant et Jean-Louis Gasset !

C’est le grand flou à St-Etienne. Ce qui est certain, c’est que les dirigeants s’activent en coulisse, laissant courir beaucoup de bruits de couloir et de rumeurs. Impossible de démêler le vrai du faux… Une chose est certaine, l’ASSE essaye de convaincre Ghislain Printant de quitter son poste de n°1 et Jean-Louis Gasset de revenir…

Ghislain Printant sera-t-il sur le banc des Verts ce mercredi ? Jean-Louis Gasset sera-t-il son successeur ? Bernard Caïazzo a-t-il rencontre Claude Puel ce lundi ? Jean-Louis Gasset a-t-il posé ses conditions au club pour revenir ? Ghislain printant a-t-il réellement refusé de démissionner ? Des questions qui ne restent pas toutes sans réponse, mais qui montrent à quel point les choses bougent et évoluent vite du côté de l’Etrat et de Paris.

A ce jour, il est quasi acté que Ghislain Printant officiera sur le banc des Verts ce mercredi. Logique puisque à ce jour il n’a pas été démis de ses fonctions et que lui non plus n’a pas démissionné. L’ASSE n’aurait rien à gagner à précipiter les choses en propulsant Laurent Huard comme intérimaire, ni Julien Sablé d’ailleurs.

Jean-Louis Gasset a été sondé, c’est un fait. A-t-il posé des conditions comme on a pu le lire çà ou là ? Tout cela n’est pas aussi évident. On le sait depuis longtemps, ses relations avec Roland Romeyer ne sont pas au beau fixe. Il a toujours reproché, indirectement, l’omniprésence du président du directoire. Ainsi, le fait qu’il demande à ce que Romeyer reste à distance n’est pas étonnant… Peut-être juste incongru. Le technicien n’a jamais caché son amitié avec Printant. Le fait qu’il souhaite s’entourer de son ami semble logique. Cependant, Ghislain Printant souhaitera-t-il quitter le fauteuil de numéro 1 pour repasser n°2 ? Cela paraît peu probable. Son contrat, qui court jusqu’à juin 2021 devra être honoré par l’ASSE en cas d’éviction du technicien. Cela règle la question de sa démission spontanée et, dans ce contexte, de sa présence chez les Verts en cas d’arrivée de Gasset. Impossible en effet d’imaginer Printant conserver son contrat tel quel s’il repasse second… Et puis l’ancien entraîneur du SC Bastia possède certainement un peu d’honneur et d’ego. Pas simple de passer 1er pour repasser 2nd 3 mois plus tard…

Loin de l’Etrat, il y a également les rumeurs qui fleurissent à tort ou à raison. Ainsi, Bernard Caïazzo aurait été aperçu dans un grand café Parisien aux côtés de Claude Puel. Ce n’est pas une information, juste un exemple qui illustre à quel point il est difficile de dénouer les ficelles qui sont tirées d’un côté ou de l’autre pour trouver une solution viable à la situation très délicate dans laquelle se trouve l’ASSE…

Demain, Metz se présentera dans le Chaudron, bien déterminé à faire tomber les Verts en proie au doute. Il faudra ainsi déclarer l’union sacrée autour du coach Printant. Car au-delà des intérêts des uns et des autres et des luttes d’influence, une chose est certaine : la victoire est IM-PE-RA-TIVE !

Lire la suite ...





ASSE : Romeyer a changé son fusil d’épaule pour Printant

Dans Le Progrès, Roland Romeyer était monté au créneau lundi dernier pour affirmer que le début de saison poussif de l’ASSE ne remettait pas en cause l’avenir de Ghislain Printant sur le banc. Mais c’était avant les défaites à Gand (2-3) et à Angers (1-4)…

Avant le match ASSE-Toulouse (2-2), Roland Romeyer avait rencontré les joueurs stéphanois pour leur rappeler leurs bons devoirs. Et après le match nul concédé face aux Toulousains, le président du Directoire avait accordé un entretien au Progrès pour conforter Ghislain Printant. « Ghislain Printant fragilisé ? Pas du tout, avait-il soutenu. Comme les joueurs, il est frustré par les derniers résultats. Mais j’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff ». Si le début de saison des Verts n’est pas à la hauteur des attentes, Romeyer demandait donc du temps, de la patience.

« Je ne suis pas inquiet »

« Il est prématuré de faire un bilan. La saison dernière, à la même époque, on avait seulement un point de plus. Cela ne nous a pas empêchés de finir quatrième avec 66 points. Je ne suis pas inquiet. On va jouer les quatre compétitions à fond. L’ADN du club c’est de pouvoir disputer une coupe d’Europe chaque saison. Il faut tout faire pour y arriver. Mais cette saison, huit ou neuf équipes peuvent jouer le top 5. Paris, Lyon… Monaco va revenir, l’OM sera dans la course. Nice et Rennes se sont bien renforcés. Il va y avoir une grosse concurrence. »

« Le meilleur effectif depuis 2004 »

Selon lui, l’ASSE a bien travaillé cet été, sous la houlette du duo Printant-Wantier. « On a pris des risques. On a mis tout ce que l’on pouvait pour bâtir le groupe le plus compétitif possible. Celui-ci a été profondément renouvelé. Il est important et de qualité. Les postes sont doublés. Il s’agit pour moi du meilleur effectif que l’on ait eu depuis que je suis arrivé en 2004. Il faut maintenant apprendre aux joueurs à travailler ensemble. Mais je suis confiant. J’ai discuté avec les cadres, ils sont tous optimistes. 109 millions d’euros de dépenses, c’est historique. On a élaboré un budget ambitieux. Depuis 2015, il est en augmentation de près de 40 %. La masse salariale, par exemple, a, elle, augmenté de plus de 40 %. On a fait des efforts. Les enjeux sportifs et financiers sont importants. C’est lourd. »

Mais lourds, les revers de la semaine passée l’ont été également, avec l’entrée en lice ratée en Ligue Europa à La Gantoise (2-3) et le lourd revers à Angers (1-4). A tel point que la position de Romeyer sur Printant a changé, L’Equipe révélant que lors d’un entretien ce matin à l’Etrat, le président du Directoire a invité le Montpelliérain à quitter le club. Celui-ci a refusé la demande et il devrait être encore présent sur le banc mercredi contre le FC Metz. Le service communication du club vient en tout cas d’indiquer qu’il assurerait le point-presse d’avant match à L’Etrat, demain.

Laurent HESS

ASSE : Pierre Ménès lâche une bombe sur l’avenir de Ghislain Printant

ASSE : Pierre Ménès lâche une bombe sur l’avenir de Ghislain Printant

Pierre Ménès a relayé une information capitale sur l’avenir de Ghislain Printant à l’ASSE dimanche à la mi-temps du choc entre l’OL et le PSG (0-1).

Ghislain Printant n’en menait pas large dimanche soir après la raclée ramenée par l’ASSE d’Angers (1-4). « J’éprouve un sentiment de honte, a-t-il soufflé en conférence de presse. Il faut rebondir, et très rapidement. Samedi, j’ai pourtant replacé les joueurs dans le contexte, je leur ai rappelé la chance qu’ils avaient de faire ce beau métier. Ce sont des garçons d’expérience (…) Je suis inquiet pour l’AS Saint-Étienne, pas pour ma situation personnelle. Le score fait mal. On doit aborder la réception de Metz, ce mercredi, avec une grande détermination. Il faut arrêter de parler et agir. »

L’actuel entraîneur de l’ASSE sera-t-il bien celui qui aura en main l’équipe fanion des Verts dans 48 heures ? Pas si sûr. L’Équipe, dans son édition du jour, assure que Bernard Caiazzo a contacté Jean-Louis Gasset pour le sonder sur un éventuel retour dans le Forez. Le technicien de 65 ans serait reposé et aurait posé ses conditions pour une telle option.

La place pourrait être libre. « Printant songerait à présenter sa démission, ce qui en dit long sur la classe du bonhomme car il pourrait prendre un gros chèque », a affirmé Pierre Ménès hier soir sur le plateau du CFC. Ce dernier en a remis une couche sur son blog. « Les rumeurs en provenance du Forez signalent que Ghislain Printant serait prêt à démissionner ou que le club aimerait bien qu’il le fasse, a-t-il poursuivi ce lundi. Affaire à suivre, même si le prochain match des Verts a lieu dans trois petits jours. »

Bastien Aubert

PSG : Neymar et deux autres Parisiens sont dans l’équipe type de la 6e journée de L1

PSG : Neymar et deux autres Parisiens sont dans l’équipe type de la 6e journée de L1

Ce lundi matin, il est déjà l’heure de se pencher sur l’équipe type mise sur pied par le quotidien L’Équipe concernant la 6e journée de Ligue 1.

Le PSG a fait très forte impression dimanche à Lyon (1-0). Devant une équipe de l’OL sans grandes ambitions et établie en 5-3-2, les champions de France ont largement dominé les débats. Il a toutefois fallu attendre le money time pour voir l’unique but du match, un petit chef d’oeuvre de Neymar.

Seul au milieu de la défense des Gones, l’attaquant brésilien du PSG s’est retourné pour déclencher une frappe en une fraction de seconde. Impuissant, Anthony Lopes a dû s’incliner (0-1). Neymar, pour ce seul geste, a gagné le droit de figurer dans l’équipe type de L’Équipe. Deux de ses coéquipiers du PSG l’y accompagnent : Thiago Silva et Juan Bernat. Les deux défenseurs parisiens ont livré à Décines une partition très solide, dans la lignée de leur prestation en Ligue des champions.

On notera enfin la présence de deux joueurs du SCO après la nette victoire contre l’ASSE (4-1) : Manceau et Pereira Lage. Sans compter Stéphane Moulin, désigné meilleur coach de ce week-end en L1. C’est mérité pour une équipe dauphine du PSG au soir de cette 6e journée (ex aequo avec l’OGC Nice).

Bastien Aubert

ASSE : contacté, Gasset pose ses conditions pour un retour à Saint-Étienne

L’ancien entraîneur de l’ASSE Jean-Louis Gasset a bel et bien été contacté en vue d’un retour. Le grand ami de Ghislain Printant a posé ses conditions.

La crise couve à l’ASSE. Ghislain Printant est sur la sellette depuis la raclée enregistrée à Angers dimanche (1-4). Trois successeurs ont d’ores et déjà été cités pour le remplacer : Claude Puel, Jocelyn Gourvvennec et Antoine Kombouaré.

Vendredi, l’éventualité d’un retour de Jean-Louis Gasset avait déjà été évoquée. Celle-ci aurait du sens. L’Équipe, dans son édition du jour, assure que l’‘entraîneur à la casquette a reçu un coup de fil de Bernard Caiazzo samedi.

« À la retraite depuis quatre mois, Gasset se sent aujourd’hui reposé, explique le quotidien sportif. Comme en 2016, quand il s’était retrouvé au chômage forcé après le limogeage de Laurent Blanc du Paris-SG, il commencerait à s’ennuyer ferme. »

Cela ne veut pas dire que Gasset est prêt à se replonger dans le quotidien de l’ASSE. Si le technicien de 65 ans n’a pas éconduit Caiazzo, il ne lui aurait pas dit oui pour autant. Recontacté tard hier soir, Gasset aurait différé sa réponse et posé ses conditions.

S’il revient, ce ne sera pas avant la prochaine trêve internationale, au lendemain du derby face à Lyon (le 6 octobre), et uniquement pour s’occuper du terrain pour ne plus devoir gérer les relations avec Roland Romeyer, source de son départ en mai.

Julien Pérez

Résultat Ligue 1 : SCO Angers 4-1 ASSE (terminé)

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Pas encore péril en la demeure »

Les Verts, qui menaient à la pause au stade Raymond-Kopa, se sont fait laminer par une brillante équipe du SCO d’Angers.

A la mi-temps de cette rencontre, l’AS Saint-Etienne menait à bien son opération réhabilitation en menant à Angers grâce à un but d’Arnaud Nordin (34e). Les locaux avaient été si peu dangereux que les hommes de Ghislain Printant avaient toutes les raisons de croire à une première victoire depuis un mois et demi.

Et puis, retournement de situation total en seconde période. Le SCO a passé quatre buts à une équipe stéphanoise ayant coulé après le deuxième but adverse. Capelle (48e) et un triplé de Ninga (78e, 86e et 88e), entré à la… 69e minute, ont enfoncé un peu plus des Verts apathiques.

Avec ce nouveau revers, l’ASSE est 17e au classement alors que le SCO est désormais 2e, à égalité de points avec le PSG, qui joue ce soir à Lyon.

R.N.

Avant-match #SCOASSE : retrouver une solidité et la victoire

Avant-match #SCOASSE : retrouver une solidité et la victoire

Le contexte : retrouver une solidité

Les Verts n’ont pas encore enregistré un clean sheet cette saison, toutes compétitions confondues, et devront faire face à une formation qui a, sauf lors de la lourde déconvenue à Lyon (6-0), toujours trouvé le chemin des filets. La tâche ne sera pas évidente au stade Raymond-Kopa, un jardin où les Angevins ont signé trois retentissantes victoires (3-1, 3-0, 2-0). Pour autant, Ghislain Printant le sait, et l’espère : son équipe doit retrouver une assise défensive solide pour ne pas se pénaliser toute seule comme lors des récentes sorties.

Le groupe

S’il a toute une équipe sur le flanc, Ghislain Printant a toutefois pu convoquer un groupe de 19 joueurs pour le match de ce soir. 

Côté angevin, Stéphane Moulin enregistre le retour d’Angelo Fulgini. Blessé depuis fin juillet, le numéro 10 scoïste n’a pas encore évolué en Ligue 1 Conforama cette saison. Parmi les 18 joueurs retenus figure également l’ancien stéphanois Vincent Pajot.

L’adversaire : le SCO n’est pas hospitalier

Premier exæquo avec le PSG et le LOSC au classement à domicile, le SCO a su faire du stade Raymond-Kopa une terre imprenable en ce début de saison. Malgré la plus faible affluence moyenne des stades de Ligue 1 Conforama, les réceptions des Girondins de Bordeaux (3-1), du FC Metz (3-0) et du Dijon FCO (2-0) se sont toutes soldées par le résultat espéré par les spectateurs angevins. Particularité des locaux : ce sont les seuls à compter 7 buteurs différents cette saison. Le danger vient de partout.

La stat’

1976
Non ce n’est pas que l’année de l’épopée stéphanoise en Coupe d’Europe. C’est aussi l’année de la dernière défaite des Verts à Angers dans l’élite du football français. Depuis, 17 rencontres ont eu lieu entre les deux formations sans que le club de Maine-et-Loire ne s’impose une seule fois : 10 victoires pour les Verts, 7 nuls. Espérons que les Foréziens restent une bête noire au moins une année supplémentaire…

La décla’

Conscient de la petite forme de son équipe, le défenseur stéphanois Timothée Kolodziejczak pense connaître les clés pour se remettre sur le droit chemin. En conférence de presse, hier après-midi, le numéro 5 des Verts a prôné le dialogue et le travail plutôt que de ressasser les performances passées.

Où voir le match ?

Diffusée sur bein Sports, la rencontre débutera à 17h. Comme pour tous les matches de l’ASSE, deux lives vous seront proposés : le live texte sur ASSE.fr ainsi qu’un live tweet sur Twitter.

Pour vibrer entre supporters, le mieux est de vous rendre au Chaudron Vert, situé tout près du stade Geoffroy-Guichard. Le restaurant officiel des Verts vous ouvrira ses portes pour assister à la rencontre.

Le Chaudron Vert

23 rue des Trois Glorieuses
42000 Saint-Étienne

Tél. 04 77 74 23 18