ASSE – Le rendez-vous de Didier Bigard : « Les  problèmes dépassent le cadre du terrain »

ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard : « Les problèmes dépassent le cadre du terrain »

Selon Didier Bigard, ancien responsable des sports au Progrès, le début de saison poussif de l’ASSE provoque des remous au sein du club.

« On se pose des questions sur les résultats de l’équipe, mais aussi sur le climat pesant qui règne autour de Ghislain Printant, sur un jeu de pouvoir dangereux. « Parce que c’était un match important », Roland Romeyer avait annoncé vouloir parler aux joueurs avant Toulouse. Il espérait clouer le bec aux observateurs qui avaient relevé – très justement – que l’ASSE réalise son plus mauvais départ depuis dix ans. « Si on gagne dimanche on comptera plus de points que la saison dernière après cinq journées et avec trois déplacements », argumentait-il en maniant le conditionnel. Raté parce qu’après Brest (1-1), les Stéphanois ont concédé un nouveau nul à domicile et qu’ils pointent à la quinzième place à la veille de leur première rencontre de Ligue Europa. Sans qu’on puisse incriminer le calendrier, il est vrai doublement aberrant puisque l’equipe n’a joué qu’une fois à Geoffroy-Guichard cet été alors qu’on sait que de nombreux supporters des Verts profitent des vacances pour s’y rendre.

Printant mis sous pression

L’ordinateur de la Ligue a bafouillé même si des paramètres avaient été suggérés par Bernard Caïazzo, à savoir rencontrer des équipes du haut de tableau, style Lille et Marseille. Mauvais calcul. Mauvaise tactique aussi que la mise sous pression de Ghislain Printant par médias interposés avec tour à tour des remarques qu’il aurait formulées sur la jeunesse de son staff puis des fuites sur les états d’âme de joueurs relégués sur le banc, une façon de mettre en cause ses choix. Qui en est à l’origine?

Bernard Caïazzo, cible du kop

En pointant Bernard Caïazzo sur une banderole le kop nord manifeste sa défiance envers celui dont Roland Romeyer avait laissé entendre qu’il « parle trop ». Mais à  quoi jouent les « deux frères »? Une bannière peut-elle être déployée sur la largeur d’une tribune sans que le club en ait connaissance? Idem pour celle affichée à l’extérieur d’une stade proclamant avec humour « il ne manquait plus que le départ de BC pour faire un bon mercato ». On ne sait pas si le retrait du président du Conseil de surveillance serait bénéfique, mais au moins celui du Directoire doit-il être flatté de voir qu’on qualifie de « bon » son marché d’été. Malgré l’absence du buteur recherché depuis plusieurs saisons! Son service com n’aurait pas été plus efficace. On ne doute pas que les deux présidents sauront vite afficher leur unité pour faire taire toutes ses supputations et il le vaudrait mieux parce que pendant ce temps, les tribunes ne se remplissent pas voire restent fermées comme les Snella, Paret et Henri-Point supérieures dimanche (24000 spectateurs seulement). Il le vaudrait mieux parce que l’équipe a plus besoin de soutien que de débats et qu’il y a suffisamment de problèmes à régler sur le terrain.

Boudebouz inexistant

Ghislain Printant a la pression et n’a ni la bouteille d’un Jean-Louis Gasset, ni la gouaille d’un Christophe Galtier pour y résister. Il n’a pas caché son inquiétude, devra resserrer les rangs au sens propre et figuré. Son dispositif a laissé trop d’espaces avec des défenseurs à 25 mètres les uns des autres, un milieu sans meneur, Boudebouz, (peut-être blessé par Vainqueur) étant inexistant.  Bien sûr, il y a eu deux buts plus deux refusés et un penalty incroyablement oublié, mais coller Bouanga sur la ligne de touche et garder Khazri en pointe est-il le meilleur choix?  La réponse viendra des intéressés, de Cabaye sans doute sur ce qu’on a entrevu, de M’Vila aussi, qui avait fait campagne pour Printant comme beaucoup d’autres. Il est temps de montrer que c’était une bonne idée. »

Didier BIGARD

Un parcage à guichets fermés à Gand !

Un parcage à guichets fermés à Gand !

Ce jeudi soir, l’ASSE retrouve l’UEFA Europa League. Et les supporters stéphanois ont hâte d’y être. Ils seront 983 à garnir le virage de la Ghelamco Arena, l’antre de La Gantoise, et leur partie de stade réservée est d’ores et déjà à guichets fermés. Par conséquent, aucune place ne sera vendue le jour de la rencontre.

L’ASSE remercie toutes les personnes qui seront présentes ce jeudi soir à Gand afin de supporter les Verts pour leurs grands débuts sur la scène européenne.

Les infos du jour : les Verts aussi n’en peuvent plus du VAR !

Les infos du jour : les Verts aussi n'en peuvent plus du VAR !

Si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du jour, But Football Club récapitule pour vous les informations importantes de ce lundi 16 septembre.

La grosse info : Le PSG, l’OL et le LOSC se tournent vers la Ligue des champions, les Verts enragent contre l’arbitrage

Comme les Rennais après leur match nul à Brest (0-0), les Verts, tenus en échec par Toulouse (2-2) dimanche, se plaignent de l’arbitrage, rejoints par Pierre Ménès. Du côté du PSG, de l’OL et du LOSC, l’heure est à l’entrée en lice en Ligue des champions.

ASSE – Toulouse FC (2-2) : les Verts enragent contre l’arbitrage

ASSE – Toulouse FC (2-2) : Pierre Ménès accable l’arbitre et tacle deux Verts

ASSE : sa première dans le Chaudron, le début de saison des Verts…Yohan Cabaye s’est confié

ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Printant tâtonne et les Verts ne décollent toujours pas»

Brest – Stade Rennais (0-0) : le SRFC a écrit à la Ligue, il demande réparation

Mais aussi…

PSG : les Ultras ont fait plier la direction pour Neymar !

PSG – Real Madrid : Cavani est forfait

OL – Ligue des Champions : les supporters du Zénith en nombre à Lyon

OL : Denayer confirme son retour contre le Zénith

LOSC – Mercato : une nouvelle saignée planifiée cet hiver ?

LOSC – Ligue des Champions : l’Ajax Amsterdam devrait être amoindri

FC Barcelone : Lionel Messi est officiellement de retour !

OM : Villas-Boas valide son Mercato et fixe le premier objectif de la saison

OM : Villas-Boas désigne ses 4 maillons forts et a un mot pour Rongier

Girondins : Éric Bédouet vient renforcer le staff de Paulo Sousa

RC Lens : le Mercato des Sang et Or déroute même ses adversaires

Avant-match de rêve pour le Club 12ème Homme !

Face à Brest à l’occasion du premier match à domicile de la saison, une quarantaine de supporters avait pu profiter des avantages liés au Club 12ème Homme. Avant ASSE-Toulouse, vingt supporters ont eu le privilège d’accueillir les joueurs à la descente du bus, d’autres ont assisté à l’échauffement au plus près des joueurs. 

Inconditionnel(le) du Kop ou habitué(e) de la tribune Henri-Point, choisissez l’abonnement « Club 12ème Homme » et profitez des meilleurs avantages et services tout au long de la saison.

Pros Lundi 16 Septembre 2019 à 16h15

Avant-match de rêve pour le Club 12ème Homme

Face à Brest à l’occasion du premier match à domicile de la saison, une quarantaine de supporters avait pu profiter des avantages liés au club 12ème Homme. Aujourd’hui encore, vingt supporters ont eu le privilège d’accueillir les joueurs à la descente du bus, d’autres ont assisté à l’échauffement au plus près des joueurs. 

Inconditionnel(le) du Kop ou habitué(e) de la tribune Henri-Point, choisissez l’abonnement « Club 12ème Homme » et profitez des meilleurs avantages et services tout au long de la saison.

Pros Dimanche 15 Septembre 2019 à 20h00

D2F : les Vertes déroulent

D2F : les Vertes déroulent

Face au promu azuréen, les Vertes partaient naturellement favorites au coup d’envoi. Encore fallait-il ne pas sous-estimer un adversaire tout proche de prendre l’avantage dans les premières minutes de jeu : « On n’a pas fait l’entame de match souhaitée » souligne le coach Jérôme Bonnet.

Par deux fois, Gabrielle Lambert a été souveraine dans sa surface empêchant l’ouverture du score des visiteuses grâce à des sorties dans les pieds efficaces. Des interventions qui ont eu le mérite de « réveiller l’équipe » selon l’entraîneur ligérien.

La suite ? Un récital offensif ! De la tête, en renard des surfaces ou de loin, les Vertes ont assuré le spectacle sous les yeux de nombreux supporters venus les applaudir. 

C’est d’abord Laury Jesus qui a lancé les hostilités d’une jolie frappe croisée (ASSE 0-1 Nice, 11e). Audrey Chaumette a ensuite profité d’un mauvais renvoi de la gardienne niçoise pour faire le break (ASSE 0-2 Nice, 17e). A la 36e minute, la capitaine Lalia Storti s’est distinguée d’une frappe magnifique aux 25 mètres qui a terminé sa course en pleine lucarne (ASSE 0-3 Nice, 36e). Incapable de juguler les vagues vertes, l’OGC Nice plie une quatrième fois lorsque Laury Jesus place un coup de tête à bout portant (ASSE 0-4 Nice, 38e).

La deuxième période est elle aussi à sens unique. « Il ne fallait pas tomber dans la suffisance. On a su rester concentré pour ne pas prendre de buts » se réjouit Jérôme Bonnet. Rigoureuses dans la gestion du match, les Vertes ont enfoncé le clou par Lalia Storti toute heureuse de profiter d’une mésentente entre la gardienne et l’une de ses défenseuses (ASSE 0-5 Nice, 68e). Les Niçoises craquent à nouveau, dépassées par la vitesse de Pilar Khoury entrée à la mi-temps qui sert Laury Jesus pour le 6-0 (ASSE 0-6 Nice, 78e). La passeuse décisive se mue en buteuse quelques instants plus tard (ASSE 0-7 Nice, 81e). Enfin, Laury Jesus dans tous les bons coups ce dimanche après-midi vient parachever le large succès stéphanois et s’offrir un quadruplé (ASSE 0-8 Nice, 87e).

Grâce à ce résultat, les Vertes s’emparent de la place de leader après deux journées avec onze buts inscrits et aucun encaissé.

Sur le bon chemin

Malgré l’ampleur du score, tout n’a pas été parfait pour Jérôme Bonnet, perfectionniste : « Il a manqué des changements de rythme pour pouvoir encore plus mettre à mal ce genre d’équipe. Il y a plusieurs choses à corriger très rapidement sur l’aspect défensif. On est encore en rodage, des automatismes sont à trouver mais nous sommes sur le bon chemin. »  

D2 Féminine – Groupe B

2e journée

ASSE 8-0 OGC Nice

Mi-temps : 4-0

Buts : Jesus (11′, 38′, 78′, 87′) Chaumette (17′), Storti (36′, 68′), Khoury (81′)

Lambert, Condon (puis Debache), Storti, Lapierre (puis Khoury), Chaumette, Blanchard, Multari, Jesus, Digonnet, Martins (puis Gauvin), Blanc Gonnet. Entraîneur : Jérôme Bonnet.

Résultat Ligue 1 : ASSE 2-2 Toulouse FC (terminé)

L’ASSE a été tenue en échec par le TFC cet après-midi mais les Violets peuvent nourrir des regrets car un but a été injustement annulé.

De ce match, les Verts pourront retenir le fait qu’ils n’ont pas baissé les bras alors que le TFC menait 2-0 et était plus en passe de marquer un troisième but que de se faire rejoindre. Comme souvent, l’ASSE a fait preuve de caractère et a fini par revenir au score grâce à un doublé de Romain Hamouma.

Mais pour le reste, les supporters stéphanois ont des raisons d’être inquiets. Car sans la malchance (poteau de Saïd, barre de Gradel) ou un arbitrage incompréhensible (Koulouris n’était pas hors-jeu quand il a marqué, à 2-2), l’ASSE aurait concédé une troisième défaite de rang après Lille (0-3) et Marseille (0-1).

Avec ce point, les hommes de Ghislain Printant sont 15es alors que ceux d’Alain Casanova pointent au 9e rang. Mais clairement, ce soir, il n’y a que les Toulousains qui peuvent se montrer optimistes pour l’avenir…

R.N.

Ligue 1 : ASSE – Toulouse FC, les compos (première titularisation en vert pour Cabaye)

ASSE : Ghislain Printant à la tête des Verts, les doutes affluent...

A 17h, l’ASSE accueille le Toulouse FC avec l’ambition de se relancer après trois résultats négatifs (deux défaites, un nul).

C’est déjà une journée importante pour Ghislain Printant. L’entraîneur des Verts, dont la nomination charriait beaucoup d’interrogations chez les supporters de l’ASSE, a connu une campagne de matches amicaux décevante et a vu son équipe entamer le championnat avec un pauvre 4/12 en termes de points.

Une réaction est attendue cet après-midi face à Toulouse à Geoffroy-Guichard. Pour l’occasion, le coach des Verts a décidé de titulariser pour la première fois Yohan Cabaye aux côtés de Yann M’Vila. Romain Hamouma fait son retour dans le onze de départ, sur l’aile droite, de même que Denis Bouanga, sur le banc à Marseille, à gauche.

ASSE : Ruffier – Debuchy, Moukoudi, Perrin (c), Kolodziejczak – Cabaye, M’Vila – Hamouma, Boudebouz, Bouanga – Khazri.
TFC : Reynet – Moreira, Amian, Diakité, Sylla – Sangaré, Vainqueur, Makengo – Saïd, Leya Iseka, Gradel (cap.).

R.N.

ASSE : les enjeux du match contre Toulouse

ASSE : les enjeux du match contre Toulouse

Les Verts restent sur une vilaine série d’un nul et deux défaites depuis leur victoire initiale à Dijon (2-1). 16es au classement, ils doivent rebondir dès dimanche contre Toulouse avant de débuter leur campagne européenne à la Gantoise.

La trêve internationale n’aura sans doute pas fait de mal à l’ASSE. De leurs propres aveux, les Verts n’étaient pas vraiment prêts physiquement pour débuter la saison, ce qui les a pénalisés lors des premières journées. Certaines recrues sont arrivées tard, certains cadres se sont peu entraînés pendant l’été pour des raisons diverses et variées. Wahbi Khazri, lui, a été lancé dès son retour de vacances, alors que Timothée Kolodziejczak et plus encore Yohan Cabaye n’avaient plus joué depuis longtemps. Pas évident de trouver une homogénéité dans ces circonstances, surtout que l’effectif a été modifié dans ses profondeurs avec 11 recrues dont 5 ont démarré la saison comme titulaires à Dijon (2-1).

Palencia et Aholou sur le flanc, Silva et Monnet-Paquet sur le retour

Le succès en Bourgogne avait mis les Verts sur de bons rails. Mais depuis, il y a eu trois couacs avec un nul arraché contre Brest (1-1) et deux défaites à Lille (0-3) et à Marseille (0-1). Mathématiquement, ce début de saison est le pire depuis dix ans pour l’ASSE, 16e du classement. Une entame qui n’a pas contribué à lever certains doutes sur Ghislain Printant, promu n°1 suite au départ de Jean-Louis Gasset, et dont la grande majorité des supporters et des observateurs se demandent toujours s’il a les épaules d’un n°1. Certains choix du Montpelliérain ont laissé perplexe, notamment en attaque, où le Mercato ne lui a finalement pas permis de recruter le n°9 qu’il espérait, lui qui avait demandé un joueur capable d’apporter de la profondeur. Khazri et Beric devraient donc encore se partager le temps de jeu en pointe, où Bouanga et le jeune Abi sont d’autres options tout comme Diony, qui n’est pas parti, tout comme Diousse et Lacroix, autres « indésirables ».

Printant devra trouver les solutions pour que son équipe retrouve le chemin des filets après deux matches sans but et celui de la victoire, dès dimanche contre Toulouse. Il lui faudra composer sans Sergi Palencia et Jean-Eudes Aholou, blessés à Marseille et indisponibles un bon mois. Dans l’autre sens, Gabriel Silva et Kévin Monnet-Paquet en ont terminé avec leur rééducation. Ils vont pouvoir à nouveau postuler. Des retours qui ne feront pas de mal, en attendant celui de William Saliba, surtout que le rythme va s’accélérer avec l’entrée en lice en Ligue Europa dès jeudi prochain à La Gantoise.

Laurent HESS

ASSE – Mercato : Dugarry a découvert une recrue des Verts face à l’OM !

Christophe Dugarry a avoué qu’il n’avait pas suivi le transfert de Zaydou Youssouf (20 ans) des Girondins de Bordeaux à l’ASSE au cours du mercato estival !

L’ASSE a recruté à tour de bras au mercato. Le club ligérien a notamment misé sur des jeunes joueurs à fort potentiel pour s’assurer une belle plus-value dans le futur. Zaydou Youssouf appartient à cette catégorie.

Le jeune milieu de terrain (20 ans) est arrivé cet été en provenance des Girondins de Bordeaux et a effectué une bonne entrée face à l’OM avant la trêve internationale. Christophe Dugarry a avoué qu’il était passé à côté de cette signature avant de le voir à l’œuvre à l’Orange Vélodrome.

« Face à l’OM, j’ai vu le petit Zaydou Youssouf, je ne savais même pas qu’il avait signé à Saint-Étienne ! Bordeaux pouvait le garder lui au lieu d’aller chercher des Brésiliens ou des Coréens de partout, a récemment pesté le champion du monde 98 au micro de RMC Sport. Mais bon, ça fait des  années que Bordeaux travaille mal, même sous M6. Et là, les repreneurs, ils ont déjà pris plus de 25M€ dans leurs poches… Le pire, c’est que les supporters, à Bordeaux, ils sont gentils, ils me disent qu’il faut leur laisser du temps, qu’ils vont faire mieux avec moins… »

Julien Pérez