Le groupe stéphanois pour affronter La Gantoise

Le groupe stéphanois pour affronter La Gantoise

Demain soir à 21h, l’ASSE jouera son premier match d’Europa League cette saison. En déplacement à Gand en Belgique, elle y affrontera l’équipe de La Gantoise dans la Ghelamco Arena. Voici le groupe de 21 joueurs convoqué par Ghislain Printant pour cette rencontre.

Le groupe

Gardiens de but : Stéphane Ruffier, Théo Vermot, Stefan Bajic.

Défenseurs : Mathieu Debuchy, Loïc Perrin, Harold Moukoudi, Mickaël Nadé, Timothée Kolodziejczak, Miguel Trauco.

Milieux de terrain : Yann M’Vila, Yohan Cabaye, Zaydou Youssouf, Ryad Boudebouz, Mahdi Camara.

Attaquants : Romain Hamouma, Wahbi Khazri, Denis Bouanga, Loïs Diony, Arnaud Nordin, Robert Beric, Charles Abi.

crédit photo : rtbf.be

Les Verts volent vers la Belgique

La campagne européenne 2019-2020 de l’AS Saint-Étienne a débuté ce mercredi matin. Ghislain Printant, son staff technique et les 21 joueurs retenus pour la première journée d’UEFA Europa League ont pris la voie des airs pour rallier la Belgique.

Précédée par la conférence de presse (17h) qui verra Ghislain Printant et Loïc Perrin évoquer la rencontre Gant – ASSE, l’ultime séance de préparation (18h) permettra aux Stéphanois de découvrir la Ghelamco Arena.

#GNTASSE Le groupe

Gardiens de but

1.Théo VERMOT; 16.Stéphane RUFFIER; 50.Stefan BAJIC.

Défenseurs

2.Harold MOUKOUDI; 5.Timothée KOLODZIEJCZAK; 13.Miguel TRAUCO; 24.Loïc PERRIN; 26.Mathieu DEBUCHY; Mickaël NADÉ.

Milieux de terrain

6.Yann M’VILA; 7.Ryad BOUDEBOUZ; 8.Mahdi CAMARA; 28.Zaydou YOUSSOUF; 29.Yohan CABAYE.

Attaquants

9.Loïs DIONY; 10.Wahbi KHAZRI; 18.Arnaud NORDIN; 20.Denis BOUANGA; 21.Romain HAMOUMA; 27.Robert BERIC; Charles ABI.

ASSE : Jean-Louis Gasset a glissé un conseil déterminant pour le Mercato

L’ancien entraîneur de l’ASSE Jean-Louis Gasset s’était mis d’accord avec Ghislain Printant pour dessiner un contour crucial du mercato estival des Verts.

C’est fin mai – début juin que Jean-Louis Gasset a décidé de quitter l’ASSE. Le coach à la casquette était épuisé par la ferveur stéphanoise, qu’il adore mais qu’il avait du mal à suivre au quotidien. Du coup, Ghislain Printant a été nommé à sa place pour prendre en main l’équipe fanion.

Pour l’heure, ce changement tarde à porter ses fruits malgré un recrutement actif au mercato. Justement, Gasset et Printant s’étaient mis d’accord au début de l’été pour centrer le recrutement autour d’un axe bien précis.

« On avait considéré que l’effectif n’était pas assez fourni en nombre. Jean-Louis et Ghislain disaient qu’il nous manquait au moins un ou deux joueurs de plus. Et ça c’était une réalité, assure David Wantier sur TL7. Ensuite, on avait considéré qu’on avait un déficit athlétique, notamment quand on avait affronté les équipes de haut de tableau. Voila ce qu’on s’est évertué à faire : renforcer l’effectif en nombre et en qualité, avec des profils différents pour que le coach puisse avoir plusieurs choix en fonction des adversaires. Je pense qu’on a répondu aux attentes. » 

Le responsable du recrutement de l’ASSE peut se satisfaire du travail effectué sur le papier. Encore faut-il que celui-ci soit fructueux dans les résultats.

Bastien Aubert

ASSE : Roland Romeyer fait une annonce forte pour Ghislain Printant

ASSE : Roland Romeyer fait une annonce forte pour Ghislain Printant

Le président du directoire de l’ASSE Roland Romeyer a apporté tout son soutien à son entraîneur Ghislain Printant malgré le début de saison timide des Verts.

L’ASSE compte cinq points en autant de journées disputées cette saison en Ligue 1. On ne peut donc pas dire qu’il s’agisse de premiers pas flamboyants pour Ghislain Printant, catapulté sur le banc des Verts après le départ de Jean-Louis Gasset au printemps dernier.

Si le coach de l’ASSE commence à aimanter les doutes, il a reçu un soutien capital de Roland Romeyer. Le co-président des Verts est catégorique : il croit dur comme fer en Printant. « Il s’agit du meilleur effectif que l’on ait eu depuis que je suis arrivé en 2004. Il faut apprendre aux joueurs à travailler ensemble. Mais je suis confiant. J’ai discuté avec les cadres, ils sont tous optimistes. Ghislain Printant n’est pas du tout fragilisé, a-t-il affirmé dans Le Progrès. J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff. » 

Romeyer a également parlé des ambitions de l’ASSE cette saison. Elles sont assez fluctuantes. « Il n’y a pas d’objectif fixé cette saison, a poursuivi l’acolyte de Bernard Caiazzo. On va jouer les quatre compétitions à fond. L’ADN du club c’est de pouvoir disputer une coupe d’Europe chaque saison. Il faut tout faire pour y arriver. Mais cette saison, il va y avoir une grosse concurrence. (…)  On a élaboré un budget ambitieux. 109 millions d’euros, c’est historique. Depuis 2015, il est en augmentation de 40%. La masse salariale, par exemple, augmenté de plus de 40%. On a fait des efforts. Les enjeux sportifs et financiers sont importants. C’est lourd. »

Bastien Aubert

Roland Romeyer : « J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff »

Roland Romeyer : « J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff »

Roland Romeyer s’est exprimé sur le début de saison des Verts et le mercato stéphanois. S’il accorde sa confiance à Ghislain Printant, il rappelle toutefois que les investissements effectués cette saison sont sans précédent…

Je trouve qu’il est prématuré de faire un bilan après cinq journées. Nous allons disputer un véritable marathon. La saison dernière, à la même époque, on avait seulement un point de plus. Cela ne nous a pas empêchés de finir quatrième avec 66 points. Je ne suis pas inquiet. À Marseille, déjà, j’ai vu une équipe en progrès. Et dimanche, contre Toulouse, malgré deux buts sur des erreurs individuelles, les joueurs n’ont jamais renoncé. Ce sont des gros points positifs. On ne peut pas, non plus, évoquer ces deux rencontres sans parler du VAR. La saison dernière, à la suite de plusieurs décisions incompréhensibles, j’avais déjà interpellé Pascal Garibian (directeur national de l’arbitrage, NDLR). Je ne veux pas accabler les arbitres mais Amavi (OM) commet une faute inexcusable sur Palencia. Il n’y a pas de carton rouge, ça fait mal au ventre. Il n’y a pas non plus penalty pour nous contre Toulouse alors pourtant qu’il y a une faute sur Cabaye. Dimanche, on a encore vu tous les dysfonctionnements et toutes les limites du VAR. Tous ces arrêts cassent le rythme de la partie. Cela dénature le football.

Je ne veux pas m’immiscer dans le sportif. Ce n’est pas mon rôle. David (Wantier), Ghislain (Printant) et son staff font les choix sportifs. Moi, je valide les opérations sur le plan financier. On a pris des risques. On a mis tout ce que l’on pouvait pour bâtir le groupe le plus compétitif possible. Celui-ci a été profondément renouvelé. Il est important et de qualité. Les postes sont doublés. Il s’agit pour moi du meilleur effectif que l’on ait eu depuis que je suis arrivé en 2004. Il faut maintenant apprendre aux joueurs à travailler ensemble. Mais je suis confiant. J’ai discuté avec les cadres, ils sont tous optimistes. 109 millions d’euros de dépenses, c’est historique. On a élaboré un budget ambitieux. Depuis 2015, il est en augmentation de près de 40 %. La masse salariale, par exemple, a, elle, augmenté de plus de 40 %. On a fait des efforts. Les enjeux sportifs et financiers sont importants. C’est lourd.

Ghislain Printant fragilisé ? Pas du tout. On s’est encore vu ce matin (mardi). Comme les joueurs, il est frustré par les deux derniers résultats. J’accorde une grande confiance à Ghislain Printant et son staff.

On va jouer les quatre compétitions à fond. L’ADN du club c’est de pouvoir disputer une coupe d’Europe chaque saison. Il faut tout faire pour y arriver. Mais cette saison, huit ou neuf équipes peuvent jouer le top 5. Paris, Lyon… Monaco va revenir, l’OM sera dans la course. Nice et Rennes se sont bien renforcés. Il va y avoir une grosse concurrence.

Roland Romeyer – Source : Le Progrès

Crédit photo : Icon Sport

Lire la suite ...

#GNTASSE : Jessy Moulin n'est pas dans le groupe

#GNTASSE : Jessy Moulin n'est pas dans le groupe

Jessy Moulin, 2ème gardien de l’effectif, ne sera pas du voyage en Belgique. Il est remplacé par Stefan Bajic. A noter la présence de Charles Abi dans le groupe qui affrontera Gent ce jeudi à 20h55.

Gardiens de but : 1.Théo VERMOT; 16.Stéphane RUFFIER; 50.Stefan BAJIC.

Défenseurs : 2.Harold MOUKOUDI; 5.Timothée KOLODZIEJCZAK; 13.Miguel TRAUCO; 24.Loïc PERRIN; 26.Mathieu DEBUCHY; Mickaël NADÉ.

Milieux de terrain : 6.Yann M’VILA; 7.Ryad BOUDEBOUZ; 8.Mahdi CAMARA; 28.Zaydou YOUSSOUF; 29.Yohan CABAYE.

Attaquants : 9.Loïs DIONY; 10.Wahbi KHAZRI; 18.Arnaud NORDIN; 20.Denis BOUANGA; 21.Romain HAMOUMA; 27.Robert BERIC; Charles ABI.

Crédit photo : Icon Sport

Lire la suite ...

ASSE (débat) : Ghislain Printant est-il déjà menacé ?

Avec 5 points en 5 journées de L1, l’ASSE est mal entrée dans sa saison. Notre débat de la semaine concerne son coach Ghislain Printant. Déjà sur la sellette ou pas ?

C’est trop tôt

« Autant je peux comprendre l’impatience du peuple vert de voir des résultats vu l’investissement estival et la qualité de l’équipe mais j’ai quand même beaucoup de mal à condamner des gens alors que la saison vient à peine de démarrer depuis cinq journées. Certes, l’ASSE réalise son plus mauvais démarrage en Ligue 1 depuis dix ans mais les Verts n’ont pas un bilan si catastrophique. Oui, il n’y a que cinq points en cinq matches et c’est peu. Sauf que les défaites sont à Lille et à Marseille, deux terres qui ont été difficiles pour les Stéphanois ces dernières années (plus même pour l’OM). Que Printant soit l’entraîneur ou pas.

Pour l’instant, les critiques émanent surtout du fait que l’ASSE n’a pas gagné à Geoffroy-Guichard face à Brest (1-1) et Toulouse (2-2). Deux adversaires sur le papier à portée. Contre le Téfécé, je n’ai pas vu une mauvaise équipe ligérienne. Au contraire. Face à un adversaire en grande réussite durant le premier acte, les coéquipiers de Loïc Perrin ont eu une belle réaction. Pas le genre de réaction de joueurs souhaitant « lâcher » leur coach.

On lui met trop la pression !

Le match aurait même pu se finir en victoire sur le fil si l’exigeante VAR – et ses millimètres de hors-jeu – n’était pas rentrée en action. On ne peut pas tomber sur le coach après ça. Pas maintenant, pas tout de suite, pas aussi tôt dans la saison… Vu l’enchaînement qui se profile, l’ASSE ne peut de toute façon pas changer d’entraîneur. Je ne pense pas que ce soit en lui collant aujourd’hui une pression de fou sur les épaules qu’on aidera Ghislain Printant à faire avancer ses joueurs. Attendons encore quelques semaines avant de dresser le bilan… »

Alexandre CORBOZ

Il doit faire attention

« L’ASSE dispose cette saison du plus gros budget de son histoire, un budget supérieur à 100 M€, mais son début de saison est le plus mauvais de ces dix dernières années avec 5 points en 5 journées. Pour piloter le projet, Printant était l’homme de la situation aux yeux des dirigeants, qui ont suivi les conseils de Jean-Louis Gasset. Mais la confiance du duo Caiazzo-Romeyer n’est pas aveugle pour autant. Depuis le début, des doutes accompagnent la promotion du Montpelliérain, y compris en haut lieu, et le début de saison ne les a pas levés, au contraire. Si Romeyer a tenu à intervenir devant le groupe avant la réception de Toulouse, c’est qu’il a vu que certaines choses n’allaient pas.

A lui de vite inverser la tendance

Le début de saison a déplu, et pas seulement les résultats. La gestion du groupe et le fonctionnement du staff, où Printant, qui ne s’appuierait pas beaucoup sur Laurent Huard, a demandé du renfort, a pu interpeler. L’ancien bastiais est forcément en première ligne. Alors que les présidents pensaient miser sur la stabilité, Cabella est parti et M’Vila a eu des véléités de départ lui aussi. Les résultats, certains choix opérés par Printant dans ses compositions d’équipe mais aussi au Mercato où il est allé chercher Boudebouz, ont entamé son crédit. A lui d’inverser la tendance. Il a six matches pour le faire d’ici la prochaine trêve internationale, où un point sera fait, forcément. »

Laurent HESS