Le programme des 21 et 22 septembre 2019

Samedi 21 septembre 2019

FORMATION

N2 : Saint Pryvé Saint Hilaire – ASSE (stade du Grand Clos 45750 Saint-Pryvé Saint-Mesmin à 18h)

U19N : ASSE – AS Porto-Vecchio (stade Michon à 17h)

U18R amical : US Monistrol – ASSE (à 15h)

PRÉFORMATION

U15R1 : FC Annecy 74 – ASSE (Parc des Sports 2 à 15h30)

U14R1 : FC Annecy 74 – ASSE (Parc des Sports 2 à 15h30)

U13A amical : ASSE – Olympique Club Eybens (stade Georges Béréta à l’Étrat à 12h)

U13B amical : Saint Chamond Foot – ASSE (stade Antoine Vincendon à 14h)

U13C amical : Saint Chamond Foot – ASSE (stade Antoine Vincedon à 14h)

ÉCOLE DE FOOT

U11A amical : Plateau Olympique Valence

U11B amical : Plateau l’Étrat la Tour Sportif

U10A amical : Plateau Olympique Valence

U10B : Plateau USG La Fouillouse

U9A amical : Journée d’accueil District

U9B amical : Journée d’accueil District

U8A amical : Journée d’accueil District

U8B amical : Journée d’accueil District

U7 amical : Plateau Sorbiers

U7 amical : Plateau Sorbiers

FÉMININES

U13 : ASSE – Saint Chamond Foot (stade Laurentz Tadek à l’Étivallière à 10h)

U11 amical : FC Saint-Paul en Jarez – ASSE (stade des Praries à 10h)

U9 amical : Journée d’accueil District Roanne (stade Pré des Bœufs Le Coteau 9h à 11h)

U7 amical : Plateau La Talaudière (stade Thinet à 14h)

Dimanche 22 septembre 2019

PROFESSIONNELS 

Ligue 1 Conforama : SCO Angers – ASSE (stade Raymond-Kopa à 17h)

FORMATION

U17N : ASSE – Clermont Foot 63 (stade Georges Béréta à l’Étrat à 15h)

FÉMININES

D2 : Saint Denis RC – ASSE (stade Auguste-Delaune 93200 Saint Denis à 14h)

U19N : ASSE – Grenoble Foot 38 (stade Léon-Nautin à l’Étivallière à 15h)

U15 : ASSE – FC Génilac (stade Laurent-Tadek à l’Étivallière à 10h)

PSG, OL, LOSC, ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Paris trop seul au monde »

Chaque semaine de Coupe d’Europe, Denis Balbir débriefera les matches de nos clubs français engagés. Cette semaine, le PSG a été pour lui l’arbre cachant une triste forêt.

« Pour les clubs français, c’est une entrée en matière très décevante lors des phases de groupe. Mis à part le PSG, aucun n’a été au niveau attendu. Paris a fait un gros exploit en corrigeant le Real Madrid (3-0). Même si certains peuvent penser que le Real ce n’est plus ce que c’était, le PSG avait quand même autant sinon plus de blessés que les Merengue. Sans Neymar, sans Mbappé et sans Cavani, les inquiétudes étaient grandes et je n’oublie pas que certains redoutaient que la douloureuse soit salée pour le PSG. C’est une belle réponse des Parisiens. Mercredi soir, il y avait de l’envie, de l’implication, de la réussite et un très grand Di Maria. Il ne faut pas banaliser ce résultat. Paris a marqué son territoire dans son groupe et l’a fait avec la manière en humiliant le Real Madrid.

« Un LOSC décevant défensivement »

Mardi soir, cela n’avait pas démarré pareil pour le LOSC et l’OL. Lille a été décevant défensivement à Amsterdam (0-3). On voyait les buts, je n’ai pas reconnu Mike Maignan et sa défense. Les Dogues ont la réputation d’être assez dur à manoeuvrer en Ligue 1. Où est passée la rigueur ? En Europe, la pression n’est pas la même. Le LOSC était sans doute trop tendre pour cet Ajax. On peut quand même s’inquiéter car le groupe de Lille n’est clairement pas le plus simple. On va se raccrocher à ce qu’on peut en disant qu’il s’agisssait d’un premier match à l’extérieur et qu’il faudra montrer un autre visage face à Chelsea au Stade Pierre-Mauroy dans quinze jours.

« Une pensée pour Genesio après ce triste nul de l’OL »

Un peu plus tôt, l’OL n’a pas perdu face au Zenith (1-1) mais Lyon n’est pas excusé pour autant. Les hommes de Sylvinho ont perdu deux points à la maison. Certes, le Zenith était en forme dans son championnat mais les Gones sont retombés dans les travers qu’on leur connait. Ceux d’une équipe un peu bizarre et très irrégulière dans un même match. A chaque sortie de l’OL et à chaque échec, j’ai quand même une pensée pour Bruno Genesio qui a été trainé dans la boue pour rien. On retrouve les synptômes qui étaient ceux des Lyonnais la saison passée…

« L’ASSE, une photocopie de ce qu’on voit en L1 »

En Ligue Europa, ce fut tout aussi décevant. Notamment avec l’AS Saint-Etienne qui a été battue sur la pelouse de la Gantoise (2-3). Même si c’était à l’extérieur, les Belges paraissaient à la portée des Verts. Cette défaite met une pression supplémentaire avant la réception de Wolfsbourg. Ce qui m’a le plus dérangé, c’est que l’ASSE n’a pas montré grand chose. Il y a trop de lacunes et malheureusement ce début de Ligue Europa n’est qu’une photocopie de ce qu’on voit en championnat. Devant, c’était apathique. Cela manquait de mordant. Défensivement, il y avait un vrai souci…

Heureusement que l’arbitrage a été clément car Wahbi Khazri n’était pas loin du rouge. On critique souvent (et à raison) l’arbitrage contre Saint-Etienne pour aussi reconnaître qu’il peut être parfois favorable au club ligérien. S’il a marqué un joli but, Khazri s’est encore mal comporté sur le pré. Il retombe dans les travers d’un joueur nerveux et agressif. Le seul truc positif que l’on peut retenir, c’est qu’à défaut d’être dans l’action, l’ASSE parvient à se faire violence et à réagir par instants.

« Le Stade Rennais encore lésé par l’arbitrage »

Je vais conclure sur le match opposant le Stade Rennais au Celtic Glasgow (1-1). Oui, il n’y avait plus l’allant du printemps européen dernier mais je trouve quand même des circonstances atténuantes aux Bretons. Pour moi, ils ont été lésés sur l’arbitrage avec des penaltys oubliés et de vilaines fautes pas suffisamment sanctionnées. Après le match de Brest, cela commence à faire beaucoup même si ce sont deux compétitions très différentes. En face, il ne faut pas oublier qu’il y avait un grand club européen, le Celtic. C’était un cran au dessus de la Gantoise par exemple… A domicile, cela fait certes deux points de perdus mais il y a encore de l’espoir.

Globalement, ce début de phase de groupe est assez mal engagé pour les clubs de Ligue 1. Peut-on en tirer des conséquences sur une éventuelle faiblesse nouvelle de notre championnat ? C’est possible… Attendons la suite quand même … Est-ce un simple accident ou un problème qui va devenir récurrent cette saison ? Il va sans dire que la deuxième réponse serait très mauvais signe pour le football français…

Recueilli par Alexandre CORBOZ

N2 : duel face au dernier invaincu

N2 : duel face au dernier invaincu

Avant la première coupure de la saison (la prochaine journée aura lieu dans 15 jours), les Verts se déplacent ce samedi (18h) dans le Loiret pour y affronter Saint-Pryvé Saint-Hilaire, seule équipe invaincue du groupe C.

Après avoir fait face à un scénario délicat le week-end dernier, les Verts de Razik Nedder veulent regoûter à la victoire demain, en déplacement. Mais la tâche sera dure face à un adversaire qui a enregistré six matches nuls en autant de rencontres. « Saint-Pryvé Saint-Hilaire est la seule équipe invaincue de la poule, prévient le technicien stéphanois. Elle est difficile à manœuvrer. Leur invincibilité est un gage de sécurité, de solidité. On s’attend à un match difficile car ils seront bien en place.« 

Ce déplacement, les Foréziens l’avaient déjà fait la saison passée puisque les deux équipes étaient déjà dans la même poule (victoire 1-0 à L’Étrat, défaite 3-0 à l’extérieur). Mais il y aura peu de ressemblances cette saison. « On a étudié l’adversaire par la vidéo, mais il est difficile de faire un parallèle avec l’équipe de la saison précédente. À ce niveau, les effectifs changent beaucoup.« 

En cas de victoire, les Verts dépasseraient (au moins) leur adversaire du jour, et se donneraient un peu de confiance : « Le but est de prendre des points. On est dans une période où peu de choses nous sourient en matière de résultats et de scénarios de match, regrette Razik Nedder. L’idée est de rester positif. De forcer les choses à changer. La réussite est quelque chose qui s’attire, à nous de faire le nécessaire.« 

National 2 – Journée 7

Saint-Pryvé Saint-Hilaire v ASSE B

  samedi 21 septembre –   18h00

  Stade du Grand Clos, St Pryve St Mesmin

12e 6 points

 
CLASSEMENT

15e 4 points

7

2

buts marqués

7

9

buts encaissés

BILAN

0 victoire, 6 nuls, 0 défaite

Forme

n

n

n

n

n

BILAN

1 victoire, 1 nul, 4 défaites

Forme

d

v

d

n

d

La Gantoise – ASSE (3-2) : Perrin, Khazri, Printant, M’Vila… En colère, Riolo tire à vue !

Agacé par la prestation de l’ASSE face à la Gantoise (défaite 3-2), Daniel Riolo s’est payé plusieurs Verts dont le coach Ghislain Printant.

Jeudi soir, l’AS Saint-Etienne s’est inclinée sur la pelouse de la Gantoise (2-3). Devant son écran avant de débuter l’After Foot, Daniel Riolo n’a pas franchement apprécié le visage des Verts durant cette rencontre.

Au moment de livrer son analyse à l’entame de l’émission, le polémiste de RMC a sorti la scie contre les hommes de Ghislain Printant : « Mes 3 points sur le match ? Je suis un peu gêné. J’ai fait les trois points en déconnant mais je pense qu’il n’y a rien qui caractérise plus ce que j’ai vu ce soir que mes trois points faits en déconnant », a-t-il lâché embarrassé avant de poursuivre :

« Le point 1, la caravane de Perrin. Le point 2, le bide de Khazri. Le point 3, la retraite en direct de M’Vila, Cabaye, Debuchy et Printant. J’ai trouvé Saint-Etienne tellement ridicule, pathétique… Tout le match, je me suis dit : « Mais ce n’est pas sérieux ? On ne peut pas venir jouer en Coupe d’Europe comme ça ? » Je n’ai pas voulu faire des points sérieux tellement ça m’a énervé. Donc je propose ça et ceux qui ne sont pas content, c’est pareil… Du second degré ? Exactement ».

Encore critiqué pour son embonpoint supposé, Wahbi Khazri va-t-il décroché son téléphone à nouveau pour s’expliquer avec Riolo ?

Arnaud Carond

M’Vila : « On va désormais bien se reposer pour le match de dimanche »

M’Vila : « On va désormais bien se reposer pour le match de dimanche »

Encore une fois loin du niveau qu’on lui connaît, Yann M’Vila enchaîne les performances bien trop banales depuis désormais de trop longs mois. En zone mixte, le milieu de terrain stéphanois a confié au micro de France Bleu Saint-Étienne Loire toute sa frustration sans oublier de préciser qu’il fallait « désormais bien se reposer« . Peut-être qu’il faudrait surtout se remettre (ou mettre) au travail très rapidement afin de ne pas vivre une saison très compliquée.

Un manque de concentration et des buts bêtes

« Frustré, parce qu’on concède trop d’occasions et que l’on encaisse trop de buts. Ce qui m’énerve un peu, c’est que l’on se réveille toujours vers la fin de match ou en deuxième mi-temps et un match c’est 95 minutes. On manque peut-être de concentration. On est professionnels, c’est à nous de faire attention. C’est des erreurs que l’on peut éviter et que l’on doit éviter surtout. Je suis dégoûté, parce qu’à la fin on peut arracher le nul. On prend des buts bêtes à chaque fois. »

La roue va-t-elle tourner ?

« On n’a pas envie de lâcher, on donne tout mais on n’y arrive pas en ce moment, j’espère que ça va tourner en notre faveur. C’est la première journée de la Coupe d’Europe, il reste encore cinq matchs. Il va falloir faire le plein à domicile. On va désormais bien se reposer pour le match de dimanche en championnat. On aura le temps de penser au second match d’Europa League plus tard. »

crédit photo : onzemondial.com

Hamouma estime que ses coéquipiers et lui ont joué comme des enfants

Hamouma estime que ses coéquipiers et lui ont joué comme des enfants

Plutôt en jambe hier pour ce premier match européen des Verts cette saison, Romain Hamouma s’est montré assez agacé de la performance de son équipe hier. Au micro de Mohamed Bouhafsi sur RMC Sport, l’ailier stéphanois n’a pas mâché ses mots, rappelant ainsi son statut de cadre et de joueur réellement investi.

Un premier but trop rapide et de la bêtise sur le deuxième

« On commence le match en se prenant un but au bout d’une minute, on se tire une balle dans le pied. C’est très compliqué de mettre des buts si on part avec 1-0 à chaque match, c’est très compliqué. On a la chance de pouvoir égaliser en plus dans ce match et derrière … des enfants. On doit sortir la balle pour permettre à Kolodziejczak de revenir et on ne le fait pas. On prend un deuxième but et après ça devient tout de suite compliqué d’être dangereux, même si à la fin on peut espérer le nul, mais c’est insuffisant. »

crédit photo : sportbusinessmag.com