[Bulletin de note] Sans envie, sans respect, sans amour-propre, sans victoire #ASSEFCM

[Bulletin de note] Sans envie, sans respect, sans amour-propre, sans victoire #ASSEFCM

Les verts s’inclinent 1-0 à la maison face aux très faibles promus du FC Metz, et s’installent confortablement à la 19ème place de la Ligue 1. 

C’est encore une défaite qui fait mal du côté de l’ASSE… Qui fait mal à qui ? Aux joueurs ? Non, surement pas. Qui fait mal à un peuple qui vit derrière ce maillot vert, qui fait mal à des milliers de supporters qui se sentent trahis, qui fait mal à des femmes et des hommes qui font des sacrifices pour aller encourager des millionnaires capricieux courir derrière un ballon.

De leur côté, la majorité des joueurs font le strict minimum, peu importe le résultat, ils toucheront à la fin du mois un salaire qui représente 10 ans de travail pour la plupart des supporters présents au stade ce soir. En face, le FC Metz, promus et sur une série de quatre défaites d’affilé… Sur le papier une rencontre plus qu’abordable pour les stéphanois. Mais que nenni, il suffit de 18 minutes aux messins pour marquer un but à une équipe stéphanoise qui n’arrive pas à enchaîner trois passes. Sur les 80 minutes restantes du match, en comptant le temps additionnel, quasiment aucune réaction de la part des verts désemparés, déboussolés.

Sur les réseaux, beaucoup de supporters des verts s’emballent rapidement : « Printant doit partir »… Ces derniers ne s’en rendent même pas compte, mais ils tiennent responsable de la défaite quelqu’un qui n’était même pas sur le terrain à proprement parler. Printant a mis en place une équipe cohérente, quels choix aurait fait un autre entraîneur, surement aucuns. L’ancien adjoint de Gasset se retrouve lâché par ses cadres, mais en plus c’est lui qui se retrouve au centre des critiques, cela n’a pas de sens. Sur le terrain ce sont bien les joueurs qui n’ont rien fait pour gagner, ce sont eux qui devraient être accusés. Ridicules.

Les notes :

Bajic (6) : Le jeune stéphanois a du palier à l’absence de Ruffier et Moulin à seulement 17 ans. Grand espoir du club, il devient le premier gardien né après l’an 2000 , dans les 5 grands championnats, à être titularisé en championnat. Lâché par ses coéquipiers sur le premier but, il a ensuite réalisé une prestation cohérente notamment dans ses relances et sa justesse au pied. Encourageant.

Trauco (2) : Une prestation en dessous de tout qui lui valut d’être remplacé à la 59′ minute. Défensivement trop instable, son positionnement était mauvais, soit trop dans l’axe, soit trop devant.

Kolo (3) : Où est passé le défenseur de la saison précédente… Son impact physique est clairement insuffisant tout comme son envie de gagner. L’ancien des Tigres ne va tout simplement pas au duel (3 duels en 90 minutes) et cela se ressent dans le jeu.

Perrin (3) : Contrairement à son collège en défense centrale, le capitaine des verts va au duel mais est physiquement vraiment en dessous. Un total de 14 duels pour seulement 6 gagnés, c’est très insuffisant pour un défenseur central. A 34 ans, l’emblématique Loïc Perrin semble proche de la fin.

Debuchy (3,5) : L’ancien gunner est trop maladroit dans la relance et dans ses centres. Cependant il est l’un des seuls qui essaye de faire parler son physique.

M’Vila (2) : L’époque où il était le « maestro » de cette équipe stéphanoise semble bien lointaine désormais. Désinvolte durant toute la rencontre, il ne risque pas de se fatiguer comptant chacune de ses courses… il a clairement lâché l’affaire.

Cabaye (3) : Sa prestation n’est pas bien plus glorieuse que celle de son collègue du milieu de terrain mais il a au moins la décence d’essayer des choses et de courir après la balle.

Nordin (5) : Comme lors du dernier match, il était l’un des seuls à mouiller le maillot sur le terrain. Trop imprécis, il n’a pas réussi à faire la différence ce soir.

Hamouma (3) : L’ancien caennais a réalisé une prestation bien poussive avec beaucoup de déchet dans son jeu de passe, il n’a pas non plus réussi à créer le danger dans le camp adverse.

Khazri (2) : A l’image de M’Vila, le tunisien a totalement lâché l’affaire et n’essaie même plus de servir ses coéquipiers.

Beric (5) : Bien qu’il n’ait touché que très peu de ballon et n’ait pas trouvé le cadre durant la rencontre, le slovène a au moins essayé de décrocher, de créer des espaces, de faire des appels. Il aurait pu être servi dans la surface à plusieurs reprises mais ses coéquipiers étaient trop maladroits, ou juste trop égoïstes à l’image de Khazri.

Lire la suite ...

ASSE – FC Metz (0-1) : Ghislain Printant n’est pas verni, la preuve en 3 temps

ASSE – FC Metz (0-1) : Printant n'est pas verni, la preuve en 3 temps

Sous grosse pression du fait du classement de l’ASSE au coup d’envoi (17e), Ghislain Printant est quasiment condamné après cette défaite contre le FC Metz (0-1). Autopsie d’un fiasco.

Sa défense le trahit systématiquement

En sept rencontres cette saison, l’ASSE n’est jamais parvenue à finir avec un clean-sheet. Une mauvaise habitude qui s’est confirmée face aux Grenats. Cette fois-ci, c’est Habib Diallo qui a trompé la vigilance de la défense ligérienne d’une tête sur corner à la 18e minute. On s’étonnera du fait que LoÏc Perrin n’a pas sauté pour contrer l’attaquant messin. La responsabilité du jeune Stefan Bajic, remplaçant au pied levé d’un Stéphane Ruffier blessé aux doigts, est également engagée…

La VAR n’est jamais avec lui

L’arbitrage n’est décidément jamais en faveur des Verts. Ce mercredi soir, l’ASSE aurait dû obtenir un penalty à la 36e minute, Arnaud Nordin a pris un coup de pied messin dans la tête en pleine surface de réparation. Un geste pourtant revu par le car que l’arbitre Eric Wattellier n’a pas cru bon de transformer en penalty. Au grand désespoir d’un Printant vociférant dans son carré technique.

Même quand il empile les offensifs, ça ne sert à rien

On ne peut pas reprocher à Ghislain Printant de ne rien tenter. Dès la 59e minute, il a sorti le décevant Miguel Trauco pour lancer Denis Bouanga dans un système à trois défenseurs très audacieux avec des pistons ultra-offensifs. Il a ensuite sorti un milieu relayeur (Yohan Cabaye) pour un offensif (Ryad Boudebouz). Enfin, il a conclu son coaching avec la sortie de Wahbi Khazri, une nouvelle fois décevant, par l’entrée de Charles Abi. Le siège du but d’Alexandre Oukidja en fin de match s’est montré infructueux. Denis Bouanga butant sur le portier messin sur la meilleure situation de la fin de match (84e).

Arnaud Carond

Résultats Ligue 1 : le LOSC 3e, les Girondins grappillent, l’ASSE au fond du trou

ASSE : les Verts vont devoir surmonter un handicap terrible à Angers

C’est terminé pour les sept matches ayant débuté à 19h. Battue à domicile par le FC Metz (0-1), l’ASSE est désormais avant-dernière.

Beaucoup de clubs espéraient se relancer ce soir. Si l’Olympique Lyonnais a failli y parvenir vu qu’il a mené deux fois sur la pelouse du Stade Brestois (2-2), son grand rival historique, l’AS Saint-Etienne, est dans une situation plus délicate. On peut même dire qu’elle a touché le fond. Les Verts ont été battus par le FC Metz (0-1) dans le Chaudron. Ils sont désormais avant-derniers et l’avenir de Ghislain Printant s’inscrit de plus en plus en pointillés…

FC Nantes 1-0 Stade Rennais
Amiens SC 1-3 Girondins de Bordeaux
Toulouse FC 0-2 SCO Angers
LOSC 2-0 RC Strasbourg
Montpellier 1-0 Nîmes
Stade Brestois 1-2 OL
ASSE 0-1 FC Metz

R.N.

Résultats Ligue 1 : l’OL tenu en échec, l’ASSE menée à domicile (mi-temps)

C’est la pause sur les sept terrains accueillant des matches de L1 ce soir. Et, surprise, l’ASSE est menée à Geoffroy-Guichard par le FC Metz.

Grosse sensation à Geoffroy-Guichard ! Au fond du trou, les Verts reçoivent l’adversaire idoine pour se relancer, le FC Metz, avant-dernier du classement, un rang en dessous d’eux. Seulement, à la pause, ce sont les Lorrains qui mènent, grâce à un but de Diallo (18e).

A la Beaujoire, Alban Lafont a arrêté un pénalty de Mbaye Niang, permettant aux Canaris de préserver leurs cages dans le derby face au Stade Rennais (0-0). A Brest, l’OL a ouvert le score par Moussa Dembélé à la 28e mais les locaux ont égalisé dans la foulée par Yoann Court.

FC Nantes 0-0 Stade Rennais
Amiens SC 1-2 Girondins de Bordeaux
Toulouse FC 0-0 SCO Angers
LOSC 1-0 RC Strasbourg
Montpellier 1-0 Nîmes
Stade Brestois 1-1 OL
ASSE 0-1 FC Metz

R.N.

ASSE : les Verts relégables, ce n’était plus arrivé depuis…

Depuis la victoire de l’AS Monaco sur l’OGC Nice (3-1) hier soir, l’ASSE est relégable. Cela faisait neuf ans qu’elle n’avait pas pointé dans la zone rouge.

C’est un véritable match de la peur, qui vient de débuter à Geoffroy-Guichard. Car l’AS Saint-Etienne est actuellement 18e et le FC Metz 19e, avec respectivement 5 et 4 points. Malheur au vaincu, donc. Pour les Lorrains, ce mauvais classement est une triste habitude depuis la fin de leur période dorée au début des années 2000.

Pour les Verts, en revanche, c’est une nouveauté. Ou, plutôt, ils en avaient perdu l’habitude. Car avant la victoire de Monaco contre Nice (3-1) hier dans le derby, l’ASSE n’avait plus été relégable depuis… 2009/10 ! A cette époque, Alain Perrin avait dû laisser sa place à son adjoint, Christophe Galtier, qui avait ensuite fait des miracles.

L’impression que c’est le jour et la nuit entre cette saison et la précédente est réelle. La saison passée, en effet, l’ASSE n’avait passé qu’une seule journée… dans la deuxième partie de tableau !

R.N.